L'amande, un concentré de bienfaits pour la santé

des amandes dans un bol en bois
L'amande, un concentré de bienfaits pour la santé
Par Elodie Sillaro publié le
2966 lectures

En collation ou intégrées à nos recettes, les amandes ont tout pour plaire. Savoureuses mais aussi nutritives, on les qualifierait même de “super-aliments”. Découvrez tous les bienfaits de ces fruits à coque.

Une source de calcium

Les amandes sont excellentes pour la santé des os grâce à leur forte teneur en minéraux et notamment en calcium. Elles renferment des quantités de calcium et de vitamine D supérieures à celle du lait en ayant l’avantage de ne pas acidifier le corps. Une consommation de 30g de ces fruits oléagineux (soit environ 24 amandes) peut fournir 70mg de calcium.

Un coupe-faim naturel

En collation, une petite poignée d’amandes constitue une collation énergétique qui permet d’enrayer la sensation de faim. Des chercheurs américains ont démontré dans une étude qu’une consommation quotidienne d’amandes aidait les adultes mais aussi les enfants à adopter de bonnes habitudes alimentaires. Manger environ 10 amandes par jour inciterait à manger plus d’aliments nutritifs et rassasiants au détriment de produits riches en graisse et/ou en sucre, et donc sans valeur nutritive.

Une protection pour le cœur

L’amande est riche en bonnes graisses, des graisses poly (oméga-3) et mono-insaturées (oméga-9). Elle protège la santé de notre cœur. Selon une étude menée par des chercheurs d’Harvard, trois portions (soit 28 g) de fruits à coque par semaine contribuent à diminuer de 24% le risque d’attaque cardiaque fatale et de 22% le risque d’attaque cardiaque non fatale. Pour préserver votre santé cardiovasculaire, mangez des amandes très régulièrement.

Anti-cholestérol

Riche en oméga-3, les amandes contribuent à réduire les risques de cholestérol, d'hypertension et d'arthrose. Et tout ça, sans oublier de renforcer votre système immunitaire.

Plusieurs études ont prouvé que les fruits oléagineux contribuaient à la réduction du taux de “mauvais” cholestérol (LDL). Dans une étude de 2005 publiée dans le Journal of Nutrition, des chercheurs américains ont fait consommer une poignée d'oléagineux (amandes, arachides, noix) cinq fois par semaine à des personnes ayant du mauvais cholestérol et d’autres qui en étaient dépourvues. Résultats, le taux de cholestérol avait significativement diminué chez les deux groupes d’individus.

Commentaires