Contre l’exploitation animale, ils inventent le lait de vache fabriqué sans vache

Contre l’exploitation animale, ils inventent le lait de vache fabriqué sans vache
Contre l’exploitation animale, ils inventent le lait de vache fabriqué sans vache
Par Elodie Sillaro publié le
4994 lectures

Alors que le lait est de plus en plus décrié, une start-up américaine a mis au point un lait de vache sans aucune exploitation animale, garanti végan et sans lactose. Un lait sans vache élaboré à partir de levures.

Après la viande sans viande et le cuir végétal, le lait sans exploitation animale pourrait bien voir le jour. C’est le pari fou des fondateurs de la start-up Perfect-Day, deux ingénieurs américains issus du biomédical qui prétendent produire un lait qui aurait le même goût et le même aspect que le lait de vache.

Un goût identique et bon pour la santé

Lait de soja, d’amande, de coco, il est possible de trouver facilement des alternatives au lait de vache. Pour autant, le goût est différent et il semble difficile d’en faire du fromage. Partant de ce constat, les jeunes entrepreneurs ont décidé de créer une autre alternative : un lait qui aurait le même goût et le même aspect que le lait traditionnel et surtout “plus nutritif, sûr et durable que les produits laitiers industriels”, peut-on lire sur leur site. À l'aide de levures et d'anciennes techniques de fermentation, l’entreprise fabrique les mêmes protéines de lait. Les sucres, graisses végétales et minéraux sont ensuite ajoutés.

“Nos produits sont fabriqués à partir de véritables protéines de lait combinées à du sucre, des graisses végétales, des vitamines et des minéraux”.

Éco-friendly, sans exploitation animale, délicieux, hyper protéiné, sans lactose, sans hormone, sans cholestérol, telles seraient les caractéristiques de ce nouveau lait qui serait meilleur pour la santé.

Du fromage et des yaourts éco-friendly

Pour produire ce lait, la consommation d'eau serait réduite de 98%, l'utilisation de terres agricoles de 91%, et les émissions de gaz à effet de serre de 65% par rapport à la production laitière classique. Mieux encore, aucune souffrance animale ne serait engendrée.

L’entreprise a pour but de mettre au point d’autres produits laitiers comme du fromage végétal, des yaourts végétaux et même des crèmes glacées véganes. Les premiers litres de ce lait devraient être commercialisés d’ici la fin de l’année 2017 aux États-Unis. 

Commentaires