En banlieue parisienne, cette école fonde sa pédagogie sur la communication et l’empathie

Par Juliette Labracherie publié le
1117 lectures

Se mettre à la place de l’autre, exprimer ses émotions et comprendre ce que chacun ressent… C’est le fondement sur lequel repose la pédagogie d’une école primaire de Trappes (Ile-de-France) fondée sur l’empathie. Depuis le début de cette initiative, les élèves se montrent plus concentrés et cultivent le respect plutôt que le conflit.

Dans cette école primaire classée en Zone d’Éducation Prioritaire (ZEP), les colères récurrentes de la cours de récré ont laissé place au dialogue et à l’écoute des autres. Depuis 3 ans, la direction de l’établissement a construit une nouvelle pédagogie, fondée sur l’écoute de l’autre. Elle encourage les enfants à exprimer leurs émotions et à régler les conflits par eux-mêmes:

“Ils agissent de manière à ce que tout le monde soit traité de la même manière, ils donnent le meilleur pour chacun et pour eux-mêmes”.

La classe est un lieu d’expression où chacun peut noter par un mot le sentiment qu’il ressent. Il y a aussi la chaise des émotions, un espace intime qui n’appartient qu’aux élèves, où chaque enfant vient décrire sur un petit cahier les sentiments qu’il éprouve. “Cette méthode augmente leur efficacité cognitive et la capacité à verbaliser et oraliser, à débattre et argumenter”. Depuis le début de cette initiative, l’expérience a considérablement fait baisser le taux d’incivilité et de violence dans l’école.

Commentaires