Les "laits", "beurres" et "fromages" végétaux vont disparaître

du lait végétal d'amande et des amandes
Les "lait", "beurre" et "fromage" végétaux vont disparaître
Par Elodie Sillaro publié le
9724 lectures

“Lait” de soja, “fromage” végétal, “beurre” d’amande, toutes ces appellations seront désormais interdites. La Cour européenne de justice a tranché ce mercredi : tous les produits laitiers (lait, yaourt, beurre, fromage) sont d’origine animale. Les autres produits à base de végétal ne pourront plus adopter cette dénomination.

Dans les rayons, vous ne trouverez plus de “lait de soja”, de “beurre végétal” ou de “fromage vegan”. La Cour européenne de justice a pris un arrêté réservant ces appellations aux produits d’origine animale.

Des produits à renommer

Vous avez déjà sûrement consommé des alternatives végétales aux produits laitiers de vache, de chèvre ou de brebis. À partir d'aujourd'hui, vous les achèterez sous une autre dénomination. Sont concernés par l’arrêté Cour européenne de justice : le lait, le fromage, la crème, le beurre, le babeurre, les yaourts, la chantilly ou le kéfir.

"La dénomination 'lait' et les dénominations réservées uniquement aux produits laitiers ne peuvent être légalement utilisées pour désigner un produit purement végétal et ce, même si ces dénominations sont complétées par des mentions explicatives ou descriptives indiquant l'origine végétale du produit en cause."  

Lait d’amande et crème de riz, des exceptions

Les entreprises qui produisent ces alternatives végétales vont devoir faire appel à leur créativité pour renommer leurs produits. Il existe quelques exceptions propres à chaque pays concernant les produits traditionnels ou historiques. En France, seuls les laits d’amande et de coco, les crèmes de riz, de maïs ou d’avoine ainsi que les beurres de cacao et de cacahouète gardent leur dénomination. Liste à retrouver ici.

Un usage abusif ?

L’origine de cette décision vient d’une affaire opposant une association allemande luttant contre la concurrence déloyale, le Verband Sozialer Wettbewerb, et l'entreprise TofuTown.com, distributrice de produits appelés "beurre de tofu", "fromage végétal", “crème”. L’entreprise s’était défendue en précisant que ces dénominations avaient changé dans l'inconscient collectif et qu’elles étaient bien souvent suivies de termes renvoyant à l’origine végétale.

Mais, le tribunal allemand a demandé à la Cour de justice d’appliquer la réglementation de 2007 de l'Union européenne stipulant que “La dénomination “lait” est réservée exclusivement au produit de la sécrétion mammaire normale” et qu’“on entend par “produits laitiers” les produits dérivés exclusivement du lait”. Cet événement ne traduirait-il pas l'émergence d'une hostilité entre les entreprises de produits laitiers et les distributeurs de produits végétaux ?

Chargement...

Commentaires