Alternatives aux pesticides : Paris distribue des coccinelles aux particuliers

Alternatives aux pesticides : Paris distribue des coccinelles aux particuliers
Alternatives aux pesticides : Paris distribue des coccinelles aux particuliers
Par Audrey Abbamonte publié le
896 lectures

De petits insectes rouges à pois noirs ont envahi les balcons et potagers des parisiens. C’est sur une initiative de la mairie que 40 000 coccinelles ont été distribuées ce samedi 10 juin, comme alternative aux pesticides.

Privilégier des alternatives naturelles aux pesticides, voilà l’objectif de Paris. C’est dans cette intention que la mairie a décidé de proposer des larves de coccinelle à ses habitants titulaires du “permis de végétaliser”. Après les jardins publics, c’est au tour des habitants de profiter de cette initiative, pour ainsi appréhender des pratiques plus biologiques et jardiner responsable.

40 000 futures coccinelles offertes

Samedi, les parisiens concernés ont reçus entre 15 et 20 larves dans des boîtes. Un geste gracieux fait par la ville pour encourager des pratiques plus naturelles et ainsi anticiper sur la prochaine interdiction des pesticides pour les particuliers, prévue pour 2019. L’adjointe à la mairie en charge des espaces verts, Pénélope Komitès, a expliqué les raisons de cette action, à l’Express.

"C'est pour sensibiliser les Parisiens aux pratiques du jardinage écologique et les encourager à utiliser d'autres moyens qui existent."

Une efficacité limitée

La coccinelle est reconnue par les agriculteurs et les jardiniers pour son efficacité, dans le cadre de la lutte biologique. En revanche, les larves choisies par Paris sont celles de coccinelle à deux points. Ce petit coléoptère rouge se nourrit exclusivement de pucerons, il est donc très efficace dans les jardins pour éliminer ce nuisible. Par contre, la coccinelle à deux points n’est pas efficace pour éliminer les autres ravageurs et ne peut donc pas remplacer tous les insecticides.

À travers cette initiative, le but principal de la ville de Paris est de sensibiliser la population au problème que pose les pesticides et promouvoir des pratiques naturelles et écologiques.

Commentaires