5 clés pour faire une sieste dans les règles de l'art

un chien qui fait la sieste dans un lit
5 clés pour faire une sieste dans les règles de l'art
Par Olivia Cheval publié le
283 lectures

Et si vous profitiez des vacances d’été pour vous mettre enfin à la sieste ? Devenu tendance ces dernières années, ce « somme réparateur » comme l’appelle Damien Davenne, chronobiologiste et enseignant-chercheur à l’université de Caen, nécessite cependant certaines mises en place. Retrouvez nos 5 clés pour une sieste réussie.

Récupérer de la fatigue, déstresser, améliorer son état de concentration ou sa mémoire sont autant de vertus qu’apporte la sieste. Cependant quand on n’est pas habitué de ce petit somme, il n’est pas toujours évident de réussir sa sieste. Voici nos conseils pour (enfin) faire une sieste dans les règles de l’art.

1. S’entraîner à faire la sieste régulièrement

À première vue rien n’est plus simple que siester ! Et pourtant pour que la sieste soit efficace et permette une récupération optimale, il faut s’entraîner à la pratiquer. 

Si vous êtes incapable de vous endormir en quelques minutes, sachez qu’en 5 à 10 jours d’entraînement, vous parviendrez à maitriser ce somme réparateur. Pour cela, mettez en place une routine de sieste à heures identiques afin d’habituer votre horloge interne à faire une pause.

2. Entre 13h et 15h

L’heure idéale pour faire une sieste se situe juste après manger. Qui n’a jamais ressenti cette baisse de vigilance et un état de fatigue en sortant de table ? Ce n’est pas un effet de la digestion mais bel et bien un besoin qu’a notre organisme de se reposer à ce moment de la mi-journée. Attention à ne pas décaler la sieste à plus tard dans l’après-midi car cela empièterait déjà sur le sommeil de la nuit.

3. Ne pas dormir plus de 20 minutes durant la sieste

Pour bénéficier des bienfaits de la sieste, celle-ci ne soit pas excéder 20 minutes. Plus, vous rentrez dans un cycle de sommeil avec le risque de vous réveiller encore plus fatigué et le cerveau au ralenti.

Au début, n’hésitez pas à mettre un réveil pour ne pas dormir trop longtemps et ainsi vous réveiller frais ! Avec l’habitude, votre organisme s’habituera et vous vous réveillerez spontanément au bout de 20 minutes.

4. Ne pas siester dans le noir ni dans la chambre

Afin de ne pas perturber votre horloge interne qui se base sur la luminosité du jour, il est fortement déconseillé de faire sa sieste dans le noir. Choisissez un cadre naturel avec la lumière du jour qui peut être très légèrement obscurcie. De la même façon, réservez votre lit au sommeil nocturne et optez plutôt pour le canapé et réservez la chambre comme lieu de la nuit et du sommeil profond.

5. Lâcher prise

Pour réussir sa sieste, il faut apprendre à lâcher prise et à accepter de décrocher des pensées parasites.

Pour cela vous pouvez choisir une image agréable qui servira de déclencheur de sommeil ou vous concentrer sur votre respiration ou encore suivre votre schéma corporel.

Commentaires