Une pétition contre la baisse des aides au bio

Une pétition contre la baisse des subventions du bio
Une pétition contre la baisse des subventions du bio
Par Elodie Sillaro publié le
2594 lectures

Le bio serait-il en panne de subventions ? C’est que porte à croire le nouveau budget du gouvernement alloué à l’agriculture biologique. Les acteurs du bio dénoncent un coup de massue portée à la filière biologique. Et, l'association Agir pour l'environnement lance une pétition pour interpeller le ministre de l’Agriculture.

Jeudi 27 juillet, les producteurs et associations pour l’agriculture biologique dénonçaient des budgets insuffisants pour soutenir le secteur du bio en plein essor. Alors que les terres bio représentent 5.7% des surfaces agraires, elles ne bénéficient que de 2% des subventions européennes. Résultats, le budget est absent et les paysans qui ont pris le parti de se convertir à la bio attendent les aides promises depuis 2015. La FNAB, principal syndicat des agriculteurs bio, annonçait même un “jeudi noir” pour l'agriculture biologique.

La filière bio en panne de budget

Selon la fédération, Stéphane Travert, l’actuel ministre de l'Agriculture, ne prévoit aucun budget pour soutenir la filière dans les 3 prochaines années. Conséquence, “aucune nouvelle conversion biologique ne sera possible” déplore-t-elle. D’une part, ce renoncement envoie un signal négatif aux producteurs désireux de se convertir au bio et, d’autre part, il freine l’introduction du bio dans les cantines. En ce début de semaine, le ministre de l'Agriculture a tenté, sans succès, de rassurer le monde agricole de la bio.

Le ministère de l'Agriculture avait annoncé le transfert de fonds de 4,2 % des crédits du premier pilier de la PAC vers le second pilier. Ce dernier concerne le secteur du bio et notamment la conversion et le maintien des agriculteurs. Des transferts de fonds jugés insuffisants pour la Fnab et les acteurs de la filière bio; et qui profiteraient même à l’agriculture conventionnelle. L’association Agir pour l’environnement déplore même une “totale incohérence avec les objectifs affichés au lancement des États généraux de l’alimentation” et parle même d’un “coup fatal” au développement et à l'essor du bio.

"D’ici au 1er août, le ministre va notifier à la commission européenne une répartition des aides qui risque de tuer la filière bio !!! "

L’association a donc mis en ligne une pétition afin d’interpeller le ministre de l’Agriculture :

 

Commentaires