C'est officiel, le yoga soigne la dépression

une classe de yoga
C'est officiel, le yoga soigne la dépression
Par Elodie Sillaro publié le
2157 lectures

Réduction du stress, amélioration de la respiration, augmentation de la confiance en soi, les bienfaits du yoga ne sont plus à prouver. Et pourtant, des chercheurs américains viennent de démontrer que la pratique du yoga aide à lutter contre la dépression.

Des chercheurs de l’Université de Boston ont démontré que pratiquer deux séances de yoga par semaine pourrait remédier aux maladies dépressives.

Un  état dépressif diminué de moitié

Publiée dans le Journal of Alternative and Complementary Medicine, l’étude portait sur 30 personnes âgées de 18 à 64 ans et qui souffraient d’une dépression clinique, qui ne prenaient pas d'antidépresseurs ou avaient une dose régulière depuis au moins trois mois. La première moitié des participants devait assister à un cours de yoga Iyengar de 90 minutes trois fois par semaine, ainsi que quatre séances hebdomadaire de 30 minutes à la maison. L’autre moitié a pris deux cours en groupe et pratiquer trois séances à la maison chaque semaine. Chaque groupe avait préalablement répondu à un questionnaire évaluant leur état dépressif.

Le yoga Iyengar est une forme de yoga qui met l’accent sur l’alignement, les postures et la respiration. Les cours comprenaient 20 minutes d’exercices de respiration lente et douce, à raison de 5 inspirations et expirations par narine. C’est ce qu’on appelle “nâdî shuddhi”, la respiration alternée.

Après 3 mois de pratique, l’état dépressif des participants avaient diminué de 50%. Un résultat peu étonnant au vu des bienfaits que procure le yoga : réduction du stress et de l’anxiété, maîtrise de la respiration, confiance en soi, vivre dans l’instant présent, amélioration de la concentration, renfort du corps et de l’esprit. Le yoga agit directement sur le système nerveux central.

“Si votre système nerveux autonome est équilibré, le reste du cerveau fonctionne mieux", Dr Chris Streeter, auteur de l’étude

Plus de bien-être et moins de rechute

De nombreux participants ont signalé que le temps dédié au yoga était important et l’engagement difficile. Les chercheurs ont donc précisé que deux cours de yoga par semaine apportaient des améliorations significatives sur les symptômes dépressifs. Contrairement aux prescriptions médicales parfois lourdes, le yoga n’a pas d’effets secondaires gênants, sinon de se sentir plus heureux !

L’étude précise que 40% des personnes sous antidépresseurs ne se remettent pas complètement de la dépression et sont exposés à un risque important de rechute. “Agir sur ces 40% restants est un objectif primordial. Au lieu d'ajouter un autre médicament, je dirais que le yoga est une autre chose que vous pouvez ajouter au traitement qui pourrait vous aider.

 

 

Commentaires