Pour contrer Monsanto, un Allemand invente des graines de tomates “open source”

Par Mathieu Doutreligne publié le
13203 lectures

L’agronome allemand Yoann Sotchi a réussi la prouesse de concevoir des semences de tomate libre de droits. Un espoir pour ne plus dépendre des grands semenciers comme Monsanto ou Syngenta qui tente de breveter l’ensemble du vivant.

Hasard ou coïncidence, l’histoire de la tomate open source se déroule en Allemagne, le pays où siège la multinationale Bayer détentrice de Monsanto. La nouvelle est à la fois un choc et un signe d’espoir, une véritable nouveauté à l’échelle internationale.

Opération Sunviva

La tomate cocktail sunviva est la première tomate au monde libre de droit. Pleine terre et très résistante, elle est le fruit de l’ingénieur agronome allemand Yoann Sotchi qui a réussi l’exploit de créer un cadre juridique légal permettant la création, la production et surtout le partage de cette semence open source. Cette prouesse a été rendue possible par une collaboration avec des agriculteurs, des vendeurs de semences et des juristes.

Il faut rappeler qu’actuellement, c’est la semence hybride qui est reine sur terre. Une reine imposée aux maraîchers, qui ne peut se planter qu’une fois et qui est impossible à reproduire, car hydride. Sortir de ce raisonnement, c’est offrir de nouvelles possibilités aux maraîchers et avec la joie de consommer des légumes plus variés, plus résistants.

Pour les plus intéressés d’entre vous, nous avons trouvé deux sites internet (allemands) qui commercialisent ces semences. Libre à vous d’en acheter, mais surtout de les partager :

biogartenbedarf.de
culinaris-saatgut.de

Plus d’infos sur les graines open source sur opensourceseeds.org

Commentaires