Des culottes menstruelles, véritables alternatives aux protections hygiéniques

Des culottes menstruelles, véritable alternative aux protections hygiéniques
Des culottes menstruelles, véritable alternative aux protections hygiéniques
Par Elodie Sillaro publié le
46005 lectures

Des culottes absorbantes pour remplacer les protections hygiéniques classiques, c’est l’ingénieuse idée de la marque Thinx. Anti-fuites, antibactériennes, ces culottes offrent une nouvelle alternative saine aux femmes.

À la recherche de protections hygiéniques réutilisables et dénuées de composants chimiques nocifs, de plus en plus de femmes se tournent vers des alternatives pour leur santé mais aussi pour l’environnement. Chaque femme vit ses règles de manière différente et nous n’avons pas forcément les mêmes flux, ni les mêmes rythmes de cycle. C’est pourquoi certaines sont très à l’aise avec la coupe menstruelles (ou cup), quand d’autres préfères les protections classiques ou encore les protections lavables. Désormais, une autre option s’offre à nous : la culotte menstruelle ou culotte de règles.

Pour toutes les femmes

C’est la marque américaine Thinx qui a lancé le concept de culottes destinées à être portées pendant les règles. D’apparence classique, elles renferment une protection discrète et absorbante qui remplace les protections hygiéniques classiques. Disponible en six modèles (culotte, shorty, culotte de sport, boxer, string, panty), elles proposent également des pouvoirs absorbants différents : de l’équivalent d’un demi-tampon à deux tampons.

On reste au sec

Sa protection est composée d’un ensemble de quatre couches de tissu breveté extrêmement fines (pas d’effet couche à l’horizon !) sous la doublure qui permettent d’absorber immédiatement le fluide sans fuite, inconfort, ni sensation d’humidité. Pas de risque donc de “s’asseoir dans son sang”, comme le rassure la marque.

  1. Une couche antibactérienne et anti-humidité pour nous garder au sec
  2. Une couche antimicrobienne grâce à un traitement invisible à base d’argent
  3. Une couche absorbante (l’équivalent d’un tampon ou d’une serviette)
  4. Une couche anti-fuite

En général, la culotte est assez efficace pour les flux légers à moyens. Concernant les flux les plus importants, c’est à vous de tester ses limites et, d’éventuellement, compléter avec une coupe menstruelle pour celles qui en portent. On attend donc que la marque développement des culottes pour des flux plus abondants.

On reste protégée

Grâce aux fibres d’argent qu’il renferme, le tissu est antimicrobien, antibactérien et fongicide. Le métal est d’ailleurs utilisé dans la conception de vêtements de sport pour éviter le développement de mauvaises odeurs. Elle peut également être utilisée en association avec des tampons ou des cups.

On est (presque) écolo et zéro déchet. Le tissu utilisé est composé de nylon, de polyester et d'élasthanne, des matières pas forcément écolos. Mais, la marque vient de sortir une nouvelle gamme en coton bio.

Comment la laver ?

Selon les recommandations de la marque, on rince la culotte Thinx à l’eau froide avant de la jeter dans le tambour de son lave-linge pour la laver avec le reste de nos vêtements. En revanche, exit l’adoucissant qui empêche les traitements antimicrobien et anti-humidité de fonctionner. Ensuite, il n’y a plus qu’à l’étendre pour qu’elle sèche.

Taille : du XS au XXL
Prix : De 24 à 34 dollars (de 20 à 32€)
Où acheter ? Uniquement en ligne sur www.shethinx.com mais il est possible de commander depuis la France et ses pays voisins.

Commentaires