Ce sac biodégradable fait germer des plantes

Par Randy Compay publié le
1271 lectures

Aujourd’hui, les questions de la gestion et de la réduction des déchets sont un sujet central. C’est la raison pour laquelle de nombreuses initiatives voient le jour un peu partout dans le monde. C’est le cas de la start-up allemande Cheil qui conçoit des sacs biodégradables, ayant la particularité de faire pousser des fruits.

Nous pouvons difficilement le constater de notre position mais les conséquences des déchets plastiques sur l’environnement sont désastreuses. Utilisés en moyenne 20 minutes, les sacs plastiques finissent souvent dans la nature et les mers et donnent lieu à de véritables décharges sauvages. En France, 39% des déchets plastiques sont enfouis sous terre et tous les jours, 22 000 tonnes de plastique finissent dans l’océan. Alors qu’il faut une seconde pour le fabriquer, il lui faut environ 500 ans (voir plus d’un siècle) pour se dégrader. De plus, des quantités incalculables de produits toxiques s’écoulent dans le sol via l’eau de pluie.

Faites vos courses et plantez !

En Allemagne, un supermarché a eu une idée bien pensée pour sensibiliser ses clients à la question des déchets. En effet, les sacs plastiques des magasins représentent une partie importante des déchets qui finissent dans la nature. La chaîne de supermarché Edeka a donc mis à disposition des clients, des sacs biodégradables dans le rayon fruits et légumes. Une belle initiative qui cache encore une facette beaucoup plus surprenante. Le pari est le suivant : faire pousser des fruits à partir du sac dans lequel on a transporté ses fruits !

En effet, l’enseigne a eu l’idée plutôt loufoque d'intégrer des graines végétales dans les sacs biodégradables. Après avoir servi à transporter les fruits, le sac servira à récolter les restes d’épluchures, ou autres déchets organiques. Par la suite, ce dernier ne finira pas à la poubelle, mais enterré dans son jardin, ou dans un pot de terre. Et surprise ! Quelques semaines plus tard, on obtient une pousse de tomate, d’aubergine, ou de poirier. Créés par la start-up Allemande Cheil, ces sacs sont fabriqués à base de bio-polyester comme l’amidon de maïs et ne mettent que 3 à 9 semaines à disparaître.

Il n’est pas prévu de voir apparaître les sacs biodégradables de la start-up allemande dans nos magasins. Toutefois, la France interdit depuis le 1er juillet 2016 les sacs à usage unique dans nos supermarchés, un premier pas vers un avenir sans plastique.  

Commentaires