Comment hiverner son potager ?

Comment hiverner son potager ?
Comment hiverner son potager ?
Par Rédacteur invité publié le
4730 lectures

À l’approche des jours de pluie, de froid et gel, il est nécessaire de s’occuper de son potager. Comment le préparer au mieux à l’arrivée de l’hiver ? Réponses en 5 étapes.

L’arrivée de l’hiver et de la saison froide et humide est imminente. Mais avant de profiter des feux de cheminée et des fêtes de fin d’année à l’intérieur, il faut enfiler ses gants de jardinier avant que son potager ne soit recouvert d’un épais manteau de neige. Une obligation si l’on veut replanter en toute quiétude au printemps prochain et profiter de sa terre et ses cultures. Voici les étapes à suivre pour préparer son potager à l'hiver.

1. Récoltez les derniers légumes

Radis, pâtissons, courges, carottes… Avant que l’hiver arrive, on profite des derniers trésors du potager et on récolte les légumes et légumes-racines d'automne. Certaines variétés comme les salades d'hiver, les poireaux, les choux ou les bulbes peuvent rester en terre, à condition d'être protégées.

2. Ramassez les feuilles mortes

Pour un nettoyage en profondeur, on retire tous les végétaux morts de son potager, on désherbe et on ramasse l’ensemble des feuilles mortes. Veillez à conserver ces déchets végétaux qui seront parfaits pour protéger la terre du froid et du gel de l’hiver. Coupez les tiges sèches et mortes de vos vivaces, et débarrassez-vous en. Cette taille vous assurera des plantes en parfaite santé au printemps.

3. Aérez la terre

Pour faire respirer la terre, travaillez le sol avec une fourche bêche ou une grelinette, sur une vingtaine de centimètres. Si des herbes mortes sont présentes, retirez-les.

4. Entretenez le compost

Le compost arrivé à maturation va servir durant l’hiver, prélevez-le. Retournez le compost en cours de maturation et ajoutez-y des feuilles mortes et vos déchets alimentaires quotidiens pour qu’il soit prêt à être utilisé dans quelques mois.

5. Nourrissez le sol et protégez-le

Afin de nourrir votre terre bêchée, étalez une couche de compost sur la terre. Elle gardera ainsi toute sa richesse en humus et en minéraux. Pour la protéger de l’érosion de la pluie, du gel et du froid, mettez en place un paillis (vos feuilles mortes et herbes récoltées) de 5 à 10 centimètres par dessus le compost. Cette double couche protectrice gardera la terre du potager au chaud et favorisera le développement des micro-organismes et des auxiliaires. Ainsi au printemps, vous retrouverez une terre fertile prête à accueillir vos légumes et vos herbes.

Commentaires