Écolo crèche, quand la nature s’invite chez les tout-petits

Écolo crèche, quand la nature s’invite chez les tout-petits
Écolo crèche, quand la nature s’invite chez les tout-petits
Par Randy Compay publié le
747 lectures

Découvrir les fruits et légumes de saison, jardiner ou fabriquer du pain bio, autant d’initiatives pour que les enfants se (re)connectent à la nature. C’est le très noble projet de Claire Grolleau, à l'initiative des Écolo Crèche, qui met la nature au cœur du milieu de la petite enfance. Rencontre avec leur fondatrice.

Dans notre société moderne, on perd souvent le contact avec la nature. Pourtant, ce lien est essentiel dès le plus jeune âge pour grandir en étant connecté avec le monde qui nous entoure et respecter l’environnement dans lequel on évolue. Partant de ce constat, Claire Grolleau a décidé de mettre la nature au cœur du monde de la petite enfance grâce au projet Écolo Crèche.

S’éveiller et s’épanouir dans un cadre lié à la nature

Lorsque Claire a eu son premier enfant, elle a ressenti le besoin essentiel de se reconnecter à la nature et d’élever son enfant dans ce même état d’esprit. Elle propose alors à la crèche de son fils de mettre en place des ateliers découvertes où les enfants seraient en contact avec la nature pour initier et sensibiliser la génération de demain à l’écologie. Est ainsi né le projet d’Écolo Crèche.

“La nature est certainement le jouet le plus adapté aux enfants”.

Claire Grolleau est formelle, la nature est essentielle au développement d’un enfant. Elle a donc mis en place l’association Écolo Crèche qui vise à améliorer la qualité de vie des lieux d’accueil comme les crèches, à réduire leur empreinte écologique et surtout à intégrer la nature dans l’éducation des plus jeunes.

“On réalise aussi que les professionnels de la petite enfance tendent à se diriger vers un mode de gestion plus écologique. Cependant, ils sont à certains niveaux contraints par des règles qui freinent ce type de démarches.”

Claire forme donc les professionnels pour que les lieux d’accueil changent leurs pratiques :  repas cuisinés sur place à partir de produits bio, locaux et de saison, l’utilisation de produits d'entretien écologiques, l’emploi de matériaux plus durables, la mise en place de nouvelles activités créatives pour les enfants, autant de petites initiatives qui permettent d’évoluer dans un environnement respectueux de la nature.

De la fabrication du pain à la pâte à modeler

Découvertes des fruits et saison, repas végétarien hebdomadaire, fabrication du pain bio, découverte des fruits et légumes de saison, l’alimentation est un enjeu majeur des Écolo Crèches aussi bien pour nourrir sainement nos enfants que pour les sensibiliser au “bien-manger”. Les parents sont également mis à contribution puisqu’ils proposent des recettes inventives pour le menu de la crèche.

“Ce qu’offre la nature est plein de plaisirs et de découvertes dont il serait dommage de se priver. Alors vive le plaisir de sentir l’eau d’une rivière ! Vive le plaisir de cueillir une salade puis de la croquer !”

L’écologie ne s’arrête à l’alimentation et s’intègre dans les activités manuelles : les enfants fabriquent leur propre colle, leur pâte à modeler et décorent leur espace avec des matériaux 100% recyclés récupérés auprès des parents. Jardinage, entretien du poulailler et du compost participent aussi à immerger les enfants au cœur de la nature, même en ville.

“Parce que les crèches sont des lieux de vie exemplaires où cohabitent des enjeux sociaux, pédagogiques, économiques, de bien-être et de santé, mais également des espaces d’éducation et d’ouverture d’esprit, nous jugeons qu’il est essentiel d’y mener une démarche d’engagement vers le développement durable pour que ces lieux deviennent des modèles pour notre société”.

Aujourd’hui, le label Écolo Crèche a pour vocation de certifier les crèches qui s’engagent dans cette démarche écologique.

280 crèches écolo

On compte aujourd’hui plus de 280 crèches engagées dans le comité Écolo Crèche, dont 70 détiennent déjà le label.

“La démarche Écolo Crèche se développe plutôt bien, mais il y a plus de 12 000 crèches en France. Il nous reste donc beaucoup de chemin à parcourir”.

Claire Grolleau compte donc faire développer son initiative avec l’appui de partenaires tels que les grands gestionnaires de crèche et la Caisse d’allocation familiale. De cette manière, il serait possible de mettre l’éducation à l’environnement au cœur du monde de la petite enfance. En créant un lieu où les enfants ont un accès simple à la nature, elle compte donc assurer “une plus grande chance de survie de l’espèce humaine sur terre”, dit-elle.

“Le lien entre la nature et l’homme était limpide auparavant, mais aujourd’hui il n’existe plus. L’Homme perd tout instinct de survie”.

Pour obtenir le label, un diagnostic est réalisé dans la crèche qui souhaite s’engager dans la démarche. Il concerne l’environnement du lieu ainsi que son mode gestion global. La crèche doit mettre en place des actions (entretien, éco d'énergie, alimentation bio, etc…) et former son personnel aux questions de l’écologie et du développement durable.

“Le tout est de faire réaliser à l’établissement une transition vers un mode économique et durable.”

Ce dernier doit par exemple adopter des produits d’entretien écologiques (lessive faite maison, lingettes et désinfectants écologiques). Un an après, un nouveau diagnostic est réalisé pour s’assurer que l’établissement rempli les charges et enfin lui attribuer le label si tel est le cas.

 

Commentaires