Nestlé bannit les œufs de poules en cage

une plaquette d'oeufs
Nestlé bannit les œufs de poules en cage
Par Cécilia Ouibrahim publié le
674 lectures

La grande distribution, l'hôtellerie, la restauration collective et même doucement l'agroalimentaire se détournent des œufs de poule élevées en cage. Nestlé, géant de l’agroalimentaire, veut également contribuer à la fin de ce mode d’élevage intensif et décide de bannir de tous ses produits les œufs de poule élevées en cage.

“Améliorer la qualité de vie et contribuer à un avenir plus sain” : voici le nouvel engagement de Nestlé. Jeudi 2 novembre, l’entreprise annonce dans un communiqué de presse sa volonté de bannir les œufs de poule élevées en cage.

L’oeuf ou la poule ?

Avec un chiffre d’affaires de 88,8 milliards en 2015, Nestlé est la plus grande entreprise laitière et la première entreprise agroalimentaire du monde ! Connue pour ses chocolats, la multinationale suisse détient également les dosettes de café Nespresso, les pizzas Buitoni et les bouillons Maggi, autant de produits qui peuvent contenir des œufs ! La décision de s’approvisionner exclusivement en œufs de poules élevées en liberté aura donc un impact considérable sur la vie de millions de poules pondeuses.

Le changement, c’est pour quand ?

Dans une phase de transition, l’entreprise abandonnera les œufs de poules élevées en batterie en 2020 aux États-Unis ainsi en Europe où plus de 40 % des œufs proviennent d'élevage en plein air. Il faut donc s’armer de patience car le projet du groupe agroalimentaire suisse va opérer une progression mondiale et verra le jour en 2025. Cette initiative témoigne de l’engagement croissant de l’entreprise pour l’amélioration du bien-être animal.

Une nouvelle ambition écologique

En effet, Nestlé établit un lien entre les conditions d’élevage, le bien-être des poules et la qualité des ingrédients utilisés dans ses produits. Dans son communiqué, l’entreprise promet donc d’utiliser des poules pondeuses élevées en plein air pour absolument tous leurs produits à base d’œufs.

Dans une phase de transition, l’entreprise effectuera tout d’abord en 2020 en abandonnant les œufs de poules élevées en batterie aux États-Unis ainsi en Europe ou plus de 40 % des œufs proviennent d'élevage en plein air. La multinationale suisse va ensuite opérer une progression mondiale jusqu’en 2025. Nestlé prévoit de travailler avec des entreprises partenaires soutenant ce projet qui s’accompagne d’un investissement de plus de 500 millions d’euros.

“Passer à des fournitures sans cage dans le monde entier demande du temps et des investissements. Nous allons gérer cela dans un environnement durable et rentable au cours de la période de mise en œuvre, en veillant à ce que les consommateurs continuent d'avoir accès à des aliments de haute qualité partout. Nous sommes impatients de travailler avec nos fournisseurs, les agriculteurs, la société civile et les clients à conduire le progrès.”

Commentaires