Zéro déchet : 7 produits à adopter pour bien débuter

Par Elodie Sillaro publié le
14935 lectures

Véritable mode de vie qui fait du bien à notre planète, le Zéro Déchet a pour objectif de réduire notre production de déchet au quotidien car “le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !”. Faire ses premiers pas n’est pas toujours évidents alors voici 7 produits à adopter pour bien débuter.

1. Les bocaux

Bocaux et boîtes hermétiques en verre sont les rois et les reines du zéro déchet ! Alors que le plastique est souvent omniprésent dans la cuisine, on le remplace par des contenants en verre dans lesquels on y placera ses aliments achetés en vrac. En achetant vos produits en épicerie, sur le marché, dans les AMAP, vous évitez les emballages superflus. Une fois chez soi, on stocke ses céréales, légumineuses, fruits secs dans des bocaux en verre. Pour la viande et le poisson, vous pouvez proposer de vous faire servir directement dans vos boites de conservation.

Notre sélection : Disponible en plusieurs tailles, les bocaux Le Parfait Super permettent de conserver ses produits alimentaires et de conserver ses recettes de fruits et légumes frais, soupes, sauces, chutneys et plats cuisinés. Le Parfait, bocal 1L, 2.60€.

2. Des sacs en tissu

Avec l’interdiction des sacs en plastique à usage unique, tout le monde ou presque utilise désormais des sacs réutilisables. Le must est encore d’opter pour des sacs en coton bio, un panier ou un cabas. On se dote désormais presque tous d'un tote-bag (un petit sac en toile souple) pour aller faire ses courses. Ce à quoi on pense moins, c'est le filet à provision pour les fruits et légumes et les pochettes en coton bio pour les céréales, les légumineuses et les féculents.

Notre sélection : Le filet à provision de nos grands-mères refait son apparition pour nous accompagner partout : marché, AMAP, magasins bio, etc. Filet à provision, 9.50€, Hakuna Taka. Existe en plusieurs tailles et plusieus coloris. 

3. Des carrés de tissu en tout genre

On préfère les mouchoirs et torchons en tissu aux mouchoirs en papier et essuie-tout qui en plus de générer leur propre déchet sont emballés dans du plastique et du carton. Lingettes microfibres, chiffons en matières écologiques, certaines marques comme les Tendances d’Emma propose même des Kit Eco pour laver, sécher et essuyer sans utiliser de produits d’entretien chimique. On les utilise à sec, avec de l’eau ou du savon.

Notre sélection : Ces débarbouillettes lavables en bambou remplace facilement l'essuie-tout dans la cuisine pour nettoyer rapidement ou se débarbouiller. Kit Eco de 15 débarbouillettes multi-usage, 29.90€, Les Tendances d'Emma.

4. Les carrés de démaquillant lavables

Dans la salle de bain, s’il y a bien un geste qui produit énormément de déchets, c’est bien le démaquillage. En plus d'augmenter notre volume de déchet, les lingettes et cotons à usage unique sont peu écologiques car difficilement recyclable. Alors, on troque ses lingettes et cotons démaquillants à usage unique pour des carrés lavables directement en machine. Vendus généralement par kit de 10 à 15 carrés de coton bio, ils s’utilisent avec notre produit démaquillant habituel. Certains sont même conçus avec un côté exfoliant et un côté plus doux.

Notre sélection : On opte pour les 3 carrés en coton bio pour tester pour les 20 carrés démaquillants lavables dans leur trousse en coton bio pour les utiser au quotidien. Kit Eco belle Trousse + (20 carrés démaquillants), Les Tendances d'Emma, 34.90€.

5. La brosse à dent écolo

Les dentistes nous recommandent de changer de brosse à dent tous les 3 mois, ce qui nous fait consommer 4 brosses à dent par an. En France, 1400 tonnes de brosses à dents en plastique sont donc jetées chaque année et la quasi-totalité de celles-ci ne sont pas recyclées, car elles sont composées de plusieurs types de plastique. Mieux vaut donc adopter une brosse à dent écolo ! Qu’on la choisisse en bambou, biodégradable, vegan ou en bioplastique recyclée à tête rechargeable, le choix de sa brosse à dent version écolo est un primordiale lorsqu’on essaie de réduire ses déchets.

Notre sélection : Avec son manche en bioplastique et sa tête rechargeable, cette brosse à dents est hyper écolo. Et dans le cas où le manche a besoin d'être changé, la marque française le recycle pour la confection de nouveaux manches ! Brosse à dents rechargeable, Lamazuna, 7.30€. 

6. Les serviettes hygiéniques lavables

En moyenne, une femme utilise entre 10 000 et 15 000 produits menstruels au cours de sa vie. En plus d’être polluantes, certaines protections hygiéniques sont néfastes pour notre organisme. Pour celles qui hésiteraient encore sur le choix de leur protection intime, il existe bien des alternatives écologiques comme les serviettes lavables. En coton très fin et très absorbant, ces serviettes d’un nouveau genre sont confortables et lavables en machine. Pour les autres, il y a aussi la cup ou coupe menstruelle !

Notre sélection : Confort, sécurité, hygiène et discrétion, ces protections hygiéniques lavables. Zéro tabous, zéro toxiques, zéro déchet, tel est le credo de la marque française Plim. Serviettes hygiéniques abosrbantes, Plim, de 17€ à 22€ selon la taille (Medium, Plus, Max, Extra). Existe en protège slip et sous forme de kit. 

7. L’oriculi

Adieu les cotons tiges qui détruisent vos tympans et bonjour le nettoyeur d’oreilles réutilisable à vie ! De toute façon, les coton-tiges en plastique seront interdits à la vente en 2020. Ils seront remplacés par des bâtonnets ouaté en matières recyclage. Alors autant s’en débarrasser définitivement et opter pour un cure-oreille en bambou ou en métal. Plus écologique, il permet également de nettoyer le pavillon de l’oreille sans danger.

Notre sélection : Le cure-oreille écologique en bambou remplace facilement et sans danger les centaines de coton-tiges. Oriculi, nettoyeur d'oreilles écologique, Lamazuna, 4.50€.

Commentaires