Un agriculteur s’entoure de chats pour cultiver bio

Un agriculteur s’entoure de chats pour cultiver bio
Un agriculteur s’entoure de chats pour cultiver bio
Par Cécilia Ouibrahim publié le
2808 lectures

Les ravages du glyphosate sur la santé et sur l’environnement provoquent débats et indignations. Les producteurs bio sollicitent des alternatives écologiques aux pesticides pour protéger leurs terres. Une méthode atypique pourrait remplacer efficacement (ou pas) les produits chimiques : engager une armée de chats !

C’est l’ingénieuse idée de Jean-Pierre Demailly, producteur bio basé dans la Somme, qui a décidé de s’entourer de chats pour continuer à cultiver et produire ses légumes selon une agriculture biologique. Installées sur des sols humides, les terres fertiles du maraîcher séduisent une cohue de rongeurs, provoquant d’importants dégâts.

Un article paru dans le Figaro lundi 27 novembre relate l’idée inédite, et pourquoi pas révolutionnaire, du maraîcher. Il confie que des rongeurs ont à maintes reprises massacré ses cultures. Ne pouvant pas utiliser de produits chimiques, le producteur a multiplié les tentatives écologiques pour éloigner les nuisibles. Mais ni les pièges ni les cages n’ont été infaillibles.

Une nouvelle alternative aux pesticides ?

Pour pallier ces innombrables exterminations, Jean-Pierre Demailly a recours à une étonnante alternative aux pesticides, une option plus écologique et ...vivante ! Il s’agit d’une armée de 5 chats qui protègent ses cultures des nuisibles. L’idée lui est proposée par l’association Saint-Quentin Félin, un refuge de chats errants. Elle lui confie 5 chats peu domestiqués et recueillis dans la rue pour qu'ils viennent chasser sur ses terres. Le résultat est surprenant. Jean-Pierre Demailly raconte qu’il a retrouvé des cadavres de rongeurs, témoignant de l’efficacité de cette méthode. Même si le maraîcher nourrit les chats et leur offre un abri, il ne peut cependant pas les domestiquer, raison pour laquelle l'association ne les a pas cédés à des familles.

Commentaires