La luminothérapie, la lumière pour garder le moral cet hiver

La luminothérapie, la lumière pour garder le moral cet hiver
La luminothérapie, la lumière pour garder le moral cet hiver
Par Cécilia Ouibrahim publié le
1629 lectures

À l’approche de l’hiver, les journées s’assombrissent, entraînant fatigue et troubles émotionnels. Une sorte de dépression saisonnière où le manque de lumière affecterait directement l'humeur et les rythmes biologiques. Pour pallier ces déséquilibres et se sentir mieux en hiver, on opte pour la luminothérapie.

Mauvaise humeur, irritabilité, tristesse ou hyperémotivité, vos coups de blues hivernaux portent un nom : il s’agit d’une déprime saisonnière ! Dépression liée au manque de lumière naturelle, un mal-être traduit par des symptômes dépressifs qui se dissipent grâce à la luminothérapie.

La dépression saisonnière : véritable maladie

La dépression saisonnière est considérée comme une maladie si elle survient chaque hiver et qu'elle dure jusqu’au printemps suivant. Ce syndrome est dû à une baisse du niveau de sérotonine, transmetteur de l'influx nerveux entre les neurones. La sérotonine joue un rôle important dans la régulation de l'humeur, des comportements alimentaires et du sommeil. 

Pour retrouver le moral, il faudrait tout simplement s’exposer à la lumière du jour ! Aller en vacances au soleil, déjeuner à l’extérieur ou approcher son bureau de la fenêtre, l’important est de continuer à profiter de la lumière malgré les grandes brumes hivernales. Seulement, les journées courtes de l’hiver et les rares heures où l’on pourrait profiter du soleil s’écoulent au travail. Il ne reste qu’une solution : la luminothérapie. En Suisse, la dépression saisonnière est un trouble de l'humeur reconnu par le système médical. Elle est traitée par la luminothérapie et prise en charge par l’assurance maladie.

La luminothérapie : véritable traitement

La luminothérapie est un procédé qui consiste à s’exposer régulièrement à une lumière artificielle blanche qui recrée la lumière du soleil avec une intensité similaire. Un spectre lumineux solaire sans ultraviolets qui respecte la peau et la cornée. La dose recommandée par les spécialistes est de 10 000 lux, le “lux” étant l’unité d’éclairement en luminothérapie. Il faut s’exposer à ce type de lumière le matin pendant 20 à 30 minutes à 45 cm de distance. En plus de traiter efficacement la dépression hivernale, cette technique permet de réguler le sommeil et lutter contre les insomnies et les problèmes liés au décalage horaire. On fait le plein d'énergie pour survivre aux frimas de l’hiver !
Sur le long terme, on se penche vers une cure de luminothérapie pour soulager les coups de blues de la saison. La luminothérapie soigne et prévient les troubles de l’hiver pour un esprit sain dans un corps sain.

Commentaires