10 conseils bien-être pour gérer les repas de fêtes

10 conseils bien-être pour gérer les repas de fêtes
10 conseils bien-être pour gérer les repas de fêtes
Par Elodie Sillaro publié le
1669 lectures

Les fêtes sont l’occasion de profiter de moments conviviaux, de relâcher la pression de fin d’année, de partager des moments en famille et de se faire plaisir aussi. C’est aussi parfois le marathon alimentaire durant lequel on passe beaucoup de temps autour de la table de repas. Voici donc 10 conseils pour bien gérer les repas de fête.

Avant toute chose, profitez de vos repas de fête, lâchez-prise, passez du temps avec votre famille. Ces périodes sont l'ocasion de ralentir le rythme dans nos quotidiens agités. Et, pour traverser au mieux cette orgie alimentaire, appliquez ces quelques conseils.

1. Allégez vos petits-déjeuners

En période des festivités, les repas sont généralement très riches. Bien qu’on vous recommande en général de prendre un petit-déjeuner complet, on mise sur un petit-déjeuner léger en ces journées copieuses. Réhydratez votre organisme avec un thé vert détoxifiant et source d’antioxydants, ou une tisane diurétique (fenouil, queue de cerise, orties). Remplacez le yaourt classique ou fromage par un yaourt au lait végétal (coco, amande soja) pour diminuer votre consommation de produits laitiers (acidifiants pour l’organisme). Incorporez-y du son d’avoine et des fruits frais, riches en fibres.

2. Ne sautez pas le déjeuner

Avant un dîner très riche, évitez de sauter le déjeuner au risque de vous retrouver à l’apéritif ou au buffet avec une faim de loup et ainsi de vous jeter sur tout ce qui vous tombe sous la main. Préférez un repas sans trop d’aliments différents : du riz ou du quinoa, des lentilles et des légumes. Privilégiez plutôt un repas végétarien puisque vous vous rattraperez surement le soir.

3. Bougez

Plutôt que de rester affalé sur le canapé, bougez ! Après le repas, allez marcher en famille, profitez-en pour recharger les batteries au contact de la nature. N’hésitez pas à aller faire un peu de sport le matin pour booster votre métabolisme et éliminer les excès. Course à pied, renforcement musculaire, vélo ou yoga vous fera le plus grand bien.

4. Misez sur le radis noir

Antiseptique, diurétique et fortifiant, le radis noir présente de nombreuses propriétés bienfaitrices notamment pour le foie. Également cholérétique, il stimule la production de bile et les fonctions hépatiques. Avalez une ampoule de radis noir ou buvez le légume sous forme de jus avant les repas copieux et soirées arrosées.

5. Réhydratez-vous avec le pissenlit

Plante comestible et médicinale, le pissenlit est un bel exemple de ce que peut nous offrir les plantes sauvages. Parmi plusieurs usages traditionnels connus, les feuilles sont utilisées pour leurs effets rénaux. En effet, le pissenlit a des propriétés diurétiques. Quant à ses racines, on profite de ses vertus sur le système hépatique et digestif grâce à ses principes amers. Cette plante est très indiquée en cure de détoxication pour nettoyer le foie et les reins afin de débuter une nouvelle saison au mieux de sa forme. Environ 20 minutes après les repas, buvez des infusions de pissenlit afin d'optimiser le drainage et l’élimination des déchets.

6. Déjouez les troubles digestifs avec le miso

Aliment minceur, anti-cancer, anti-fatigue ou encore remède contre la gueule de bois, la soupe miso est un véritable trésor nutritionnel. Sans lactose, sans gluten, sans matière grasse, le miso est très digeste. Aliment fermenté, le miso renferme des probiotiques, des bonnes bactéries aux effets bénéfiques sur notre système digestif et immunitaire. Le lendemain de fête, buvez de la soupe miso au déjeuner et au dîner afin de réhydrater le corps et de de rééquilibrer la flore intestinale.

7. Éliminez les ballonnements avec les huiles essentielles

En fin des repas, pour vous soulager et alléger la digestion, pensez aux huiles essentielles aux propriétés carminatives (qui réduit les gaz intestinaux) comme l’huile essentielle de d’anis ou de menthe poivrée. Déposez deux gouttes d’huile essentielle sur un comprimé neutre ou dans une cuillérée à café d’huile ou de miel à avaler après le repas.

8. Sirotez du jus de gingembre pour faciliter la digestion

La consommation de jus de gingembre permet de stimuler en douceur le système digestif et de favoriser le transit intestinal. Il réduit aussi sensiblement les sensations de nausées et les vomissements. Des études ont démontré que le gingembre comme de nombreuses autres épices pourrait stimuler la sécrétion de bile et l’activité de différents enzymes digestifs, résultant en une digestion plus rapide des aliments. Après les repas, sirotez du jus de gingembre frais.

9. Croquez des graines de cumin

Comme les graines d’anis, les graines de cumin ont des propriétés digestives et carminatives. Après chaque repas, croquez quelques graines de cumin afin de stimuler votre digestion.

10. Évitez les programmes detox

Fuyez les programmes détox, évitez les monodiète ou les jeûne pendant les fêtes. La détox n’est pas appropriée en période d’excès alimentaires. En temps normal, une detox se réalise lors des changements de saison. À ce moment-là, on ralentit le rythme, on prend du temps pour soi et on maintient une activité physique modérée. Une fois la cure terminée, on reprend une alimentation douce pendant autant de temps que la durée de la cure, on réintègre les aliments complexes à digérer : d’abord les céréales, puis les légumineuses et enfin les protéines animales. Évitez donc les detox et périodes de jeûne entre Noël et le Jour de l’An, périodes qui ne sont pas propices à la détoxication de l’organisme.

Commentaires