Le fika : les clés du bonheur à la suédoise

Le fika : les clés du bonheur à la suédoise
Le fika : les clés du bonheur à la suédoise
Par Cécilia Ouibrahim publié le
3447 lectures

Référence en matière d’art de vivre, la Scandinavie étend son amour de la nature et du confort au-delà des frontières. Après le lagom, le minimalisme qui prône le bien-être et la nature, les suédois inspirent de nouveau les tendances avec le fika. Pause café et slow life réchauffent les cœurs et le froid hivernal.

©Cafe Mandeltårtan ©two_bold

Dans la continuité du lagom, le secret du bonheur à la suédoise, découvrons le fika : une philosophie scandinave devenue incontournable. Lumière sur un art de vivre qui pourrait faire bien des heureux.

Le bonheur à notre portée 

Le fika est un terme suédois dérivé de “kaffe” (café). Il fait référence à un petit plaisir quotidien, une pause-café qui se transforme en moment réconfortant tant attendu dans la journée. Une sorte de tea-time version scandinave qui implique échange, partage et convivialité. Le fika, c’est aussi l’alliance de deux syllabes qui procurent du bonheur aux suédois. Une détente nordique pour partager un échange où règnent quiétude et délicatesse. L’intérêt est donc de s’aérer l’esprit de façon chaleureuse et paisible. Simple pause café devenue le monument de la culture suédoise, le fika est une référence pour atteindre le bonheur. Une coutume cosy et chaleureuse venue tout droit d’un pays froid.

“Dans notre culture où le café consiste à saisir un gobelet en papier, faire le plein et aller vite. En Suède, le café est quelque chose à espérer, un moment où tout s'arrête et vous savourez le moment” explique Anna Brones co-auteure du livre Fika : The Art of Pause-café

Une pause café ancrée dans un art de vivre national

C’est la tendance de cette fin d’année, le “slow life” ou en quelque sorte l’art de prendre son temps. Le fika s’inscrit ainsi à contre-courant des tensions sociales et de la fatigue permanente qui caractérisent notre époque. Une sorte de pause café dans le prolongement d’un véritable rituel national.

Le fika se prend partout et à toute heure. Au travail, dans un café ou bien au chaud à la maison, l’important est de prendre son temps. Il s’agit de s’offrir une coupure dans la journée, un instant de plaisir où le bonheur serait à notre portée. Une institution sociale qui tient en quatre lettres et qui s’insère foncièrement dans les pratiques de la culture suédoise.

Une coutume qui attire les plus curieux car elle va à l’encontre de nos habitudes et du célèbre café à emporter, enraciné dans la culture occidentale.

"Dans le monde d'aujourd'hui, nous voulons une excuse pour ralentir." Anna Brones co-auteure du livre Fika : The Art of Pause-café

La pause café, le secret du bonheur au travail

Si les travailleurs suédois se classent parmi les moins stressés du monde, ce n’est pas pour rien. Le fika est une pause institutionnalisée dans toutes les entreprises suédoises. Certaines d’entre elles lui consacrent même une pièce spécialement dédiée aux pauses fika : la fikarum.

“Des études montrent que les gens qui font des pauses au cours de la journée ne travaillent pas moins. Au contraire, l’efficacité peut être améliorée par ces moments”, écrit l’universitaire suédoise Viveka Adelsward. 

Une pause d’environ 15 minutes pour prendre le café, s’aérer l’esprit et discuter avec ses collègues de tout sauf de ses dossiers. Cette coutume scandinave permet d’être plus efficace, de développer la créativité et d’augmenter la productivité des employés. C’est un moyen de “dépoussiérer les cerveaux” et de trouver plus facilement l’inspiration. Un moment de bonheur à la suédoise qui préserve le bien-être des salariés. Alors n’attendez plus, si l’une de vos résolutions pour 2018 est de prendre votre temps, adoptez le fika sans plus tarder. 

 

Depresso: the feeling before my morning coffee

Une publication partagée par Kristin, 21 y/o (@kristinlarssons) le

 

#Fika #mydearestfriends #loveflowers???? #boxingday

Une publication partagée par Iceman (@man_ice03) le

Commentaires