Emile Noël, des huiles bio et équitable de père en fils

Emile Noël, des huiles bio et équitable de père en fils
Emile Noël, des huiles bio et équitable de père en fils
Par Elodie Sillaro publié le
997 lectures

Olive, sésame, coco, noisette, les huiles d'Emile Noël n'en finissent plus de relever la saveur de nos plats et de prendre soin de notre peau. C'est aussi la première huilerie en France à avoir trituré des graines issues de l’agriculture biologique, pionnière du commerce équitable. À travers ses huiles, il est possible de sentir le lien à la terre et le respect de son rythme dont l'entreprise est soucieux. Rencontre avec les PDG Annick et David Garnier.

L'entreprise Emile Noël, c'est le secret d'une réussite de père en fils à l'huile d'olive bio mais aussi de colza, de tournesol, de sésame, de noix, de noisettes...

Une entreprise familiale depuis 1920

L’histoire de l’Huilerie Émile Noël est étroitement liée à l’histoire de la famille Noël. La passion née au pied du pressoir avec l’achat d’un vieux moulin à huile par Emile Noël père en 1920, à Pont Saint Esprit dans le Gard. Elle s’est ensuite transmise de génération en génération avec notamment Emile Noël fils, né en 1929, qui grandit dans l’atmosphère particulière du moulin de son enfance. Le jeune Emile décide alors d’interrompre ses études afin de travailler aux côtés de son père.

Suite au gel de 1956 qui a détruit presque la totalité des oliviers français, le devenir de l’entreprise est véritablement mis à mal mais avec son épouse Andrée, Emile Noël est porté par sa passion et décide de se réorienter vers le trituration des graines de la région, comme le tournesol et le colza. Au début, les huiles ne sont proposées qu’en vrac, mais, en 1966, Emile Noël crée son huilerie, afin de conditionner ses huiles en bouteilles et d’en assurer la distribution. Les huiles ainsi mises en bouteille ouvrent de nouvelles perspectives notamment en France et à l’étranger. En 1972, l'Huilerie Emile Noël franchit une nouvelle étape car elle devient la toute première huilerie en France à triturer des graines biologiques. En 1993, la fille cadette Annick Garnier intègre la direction au décès prématuré de son époux Gérard Garnier et aujourd’hui le petit-fils, David, est très fier de poursuivre l’aventure en restant fidèle aux valeurs transmises : travail, respect, projet.

Une démarche pionnière dans l’univers du bio

L’épisode de 1956 a permis à l’entreprise de faire du bio bien avant l’apparition de la notion d’« agriculture biologique ». Emile Noël produisait déjà sans intrants chimiques dans le respect de la nature et selon des méthodes artisanales respectueuses des graines.

« Ces valeurs sont les piliers de l’entreprise qui, plus que jamais, est convaincue qu’il faut proposer des produits les plus naturels possible. Pour nous, il est capital de poursuivre l’aventure sur le territoire national et sur la planète entière. »

Pour permettre de poursuivre avec l’adage d’Emile Noël « en révélant le meilleur des graines et des fruits, on révèle le meilleur de l’Homme », l’entreprise a opté pour de nouvelles presses qui garantissent une extraction des huiles dans des conditions optimales, en parallèle de ses presses anciennes à vis, ainsi que des équipements de dernière génération qui permettent la mise en bouteille dans le respect total du produit.

« Pour marier bienfaits et plaisir du goût, nous réconcilions tradition et modernité trop souvent opposés. »

Aujourd’hui, l’entreprise est engagée dans le commerce bio équitable et solidaire aussi bien sur le territoire français comme en dehors de l’hexagone avec notamment la Fondation Emile Noël au Mali et la collaboration avec des filières directement labellisées Biopartenaire. Côté écologie, la société est pleinement engagée dans la réduction et la valorisation des déchets.

Des produits de qualité qui séduisent les consommateurs

Pour obtenir les meilleures huiles alimentaires et cosmétiques (avec la marque Emma Noël), il leur faut sélectionner les meilleures graines et fruits oléagineux, raison pour laquelle l’exigence dans la sélection de leur produit est de mise. « Nous recherchons avant tout des produits sains et bons. Notre service Qualité veille au respect de toutes nos procédures, et avec nos partenaires extérieurs nous avons des cahiers des charges qui font écho à cette même excellence que nous visons ». Fidèle depuis toujours à l’agriculture biologique, l’entreprise a organisé ses propres filières avec des producteurs du monde entier pour promouvoir la qualité de leurs savoir-faire et garantir leurs approvisionnements.

Une des huiles qui séduit le plus les consommateurs bio est l’huile orientale, idée de David Garnier, qui a été élue meilleur produit Bio. L’Orientale est composée de quatre huiles vierges traditionnellement utilisées en orient : sésame et argan toastée, noix de cajou. « Nous proposons ainsi une huile ‘plaisir’ mais aussi Bio partenaire qui met en avant nos filières (Sésame et Argan notamment) ».

2017, la nouvelle récole du domaine familial

C’est en 2014 que le rêve de David Garnier, petit-fils d’Emile Noël, est enfin devenu réalité. Il avait pour ambition de rendre hommage à son grand-père en produisant à nouveau ses propres olives bio. La nouvelle récolte d'Emile Noël de 2017 est issue de l’oliveraie familiale implantée en Andalousie.

« Trois années de travail et de réhabilitation du domaine espagnol ont permis de nous offrir le meilleur de ses fruits »

Cette huile d’olive non filtrée est la première de l’année. Les olives sont pressées à froid quelques heures après la récolte offrant une huile de caractère. « Notre entreprise familiale qui s’est construite grâce au « grand bâtisseur » qu’était Emile Noël, jouit d’une notoriété importante depuis plusieurs années et est le n°1 des huiles biologiques en France. Tout naturellement, l’histoire se poursuit dans le respect des valeurs transmises et c’est au-delà de nos frontières que l’Huilerie Emile Noël se développe tout en préservant sa position de leader sur le territoire national ».

Commentaires