La dure vie des végétarien.ne.s en 2018

Un jeune garçon tente de convaincre une jeune fille de manger des légumes
La dure vie des végétarien.ne.s en 2018
Par Lucas Lauer publié le
4397 lectures

Alors que les régimes végétariens et vegan sont légion, que les allées des supermarchés et des supérettes se remplissent de tofu et que même McDonald's a tenté une incursion remarquée sur le marché des non viandards, être végétarien reste un peu compliqué.

2018, année des végétariens ? On espère qu'ils ont fait le plein de protéines (oui oui, pas besoin de viande pour assimiler des protéines, fin du débat) et de vitamines parce qu'ils vont encore beaucoup suer pour défendre un mode de consommation alimentaire, certes populaire mais encore minoritaire ou stigmatisé. Exemples choisis !

Au restaurant

« Un plat végétarien ? Hum... Je peux peut-être voir avec le chef ce qu'on peut faire. Euh... On a la salade verte... Ah non il y a des lardons dedans. » Aller au restaurant quand on refuse d'ingérer un morceau de boeuf ou une cuisse de poulet peut être problématique tant certains restaurants ne proposent aucune alternative. Breaking news : il y a de plus en plus de végétariens et flexitariens (on reviendra sur ce terme plus tard). Il est temps de leur proposer des plats satisfaisants.

Le premier rencard

Sur Tinder, il avait pourtant tout pour plaire. Mais il a proposé Buffalo Grill comme premier rencard, ça aurait du vous mettre la puce à l'oreille. Premièrement, il n'est pas romantique DU TOUT. Deuxièmement, il a bien l'intention de s'enfiler un côté de boeuf de 500 grammes à lui tout seul). Vous, en fait, vous vous en moquez un peu de dater un carnivore. Lui, en revanche, « un bouffeur de graines et de salade, ça va bien deux minutes. On est des prédateurs, on a besoin de viande. Surtout les hommes, hein ! Puis bon, si on les bouffe pas les animaux, ils vont sur-peupler la planète. Et je vais te dire un truc, s'ils pouvaient eux aussi te boufferaient ». Fin du débat et du rencard, vous laissez Monsieur face à son morceau de viande et vous rentrez chez vous regarder What's the health une nouvelle fois sur Netflix.

L'apéro entre amis

Votre dernier rencard avec un lourdeau de Tinder vous a un peu échaudé(e) mais votre pote Marie vous convainc de venir à un apéro d'amis d'amis en disant «Ça te fera du bien, apporte juste quelque chose à boire, on s'occupe de tout ». Vous n'avez donc apporter qu'une bouteille de vin blanc et pensiez profiter d'un festin de houmous, fromages et autres crudités. Erreur : saucisson corse, rillettes et jambons en tout genre, la thématique semblait bien être cochonnailles et autres délices carnivores. Morale : Beyoncé a toujours de la hot sauce dans son sac, à vous d'avoir toujours du tofu.

Les diners en famille

Sans tomber dans certains clichés (mais les enquêtes démontrent que les jeunes générations sont plus enclines à être végétariennes que leurs ainées), le repas de famille dominical ou ceux des fêtes de fin d'année peuvent vite tourner à la catastrophe. Papi qui vous dit que « Allez, quand même, une bouchée de viande ça va pas te tuer ». Mamie qui ne comprend pas comment on peut refuser de la viande parce « De mon temps, on n'avait pas tous les jours de la viande, tu devrais te réjouir de pouvoir en manger ». Même votre cousin éloigné qui d'un coup est spécialiste en industrie agroalimentaire et en nutrition et vous démontre – avec toute sa mauvaise foi et un morceau de foie dans l'assiette – que votre régime alimentaire ne sert à rien. Une vague connaissance balance même un : « Il paraît que Hitler était végétarien ». On a atteint le point Godwin. Notre conseil : inspirez, expirez, inspirez...

Les sempiternelles explications

Végétarien, pesco-végétarien, végétalien, vegan, par goût, par conscience écologique, pour sa santé ou contre l'exploitation animale, les raisons pour choisir un mode alimentaire sont tout aussi personnelles que nombreuses et variées... Et les attaques aussi. Soyez donc prêt à certainement devoir expliquer très régulièrement vos choix. Mais c'est l'occasion d'éduquer un peu les autres à des vérités sur l'industrie agro-alimentaire ou l'exploitation animale. Et quand on sait que le film Okja aurait rendu des gens végétariens, discuter avec les carnivores ne sera peut-être pas vain.

Chargement...

Commentaires