Pesticides : classement des fruits et légumes les plus contaminés

Pesticides : classement des fruits et légumes les plus contaminés
Pesticides : classement des fruits et légumes les plus contaminés
Par Cécilia Ouibrahim publié le
48343 lectures

Alors que le salon de l'agriculture ouvre ses portes le 24 février prochain, l’association Générations futures révèle, mardi 20 février, un vaste rapport sur la présence de résidus de pesticides dans des fruits et légumes non bio consommés en France.

Pour être en bonne santé, il est recommandé de manger 5 fruits et légumes par jour. Mais lorsque nous consommons certains de ces aliments, nous ingérons de nombreuses substances toxiques. Et si nous identifions les fruits et légumes coupables d’introduire des pesticides dans nos assiettes ? L'association Générations futures s'est penchée sur la question et a analysé des fruits et légumes qui grouillent de pesticides. Selon son rapport publié aujourd’hui, près de trois-quarts des fruits et 41 % des légumes non bio portent des traces de pesticides quantifiables pouvant faire des ravages sur l’écosystème, notre santé et celle des agriculteurs.

Un classement inédit de 19 fruits et 33 légumes

Afin d’établir le classement inédit des fruits et légumes les plus contaminés, l’ONG a analysé les données recueillies entre 2012 et 2016 par la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) qui contrôle chaque année les traces d'insecticides et de fongicides dans les aliments au niveau des grossistes et des supermarchés. Ces analyses officielles ont permis à l’association Générations futures de réaliser un classement de 19 fruits et 33 légumes non bio. Au total, ce ne sont pas moins de 11 103 échantillons qui ont été passés au crible en fonction des critères «présence de résidu de pesticides quantifiés» et «dépassement de LMR(1)». Résultat : des quantités affolantes de pesticides et de substances chimiques toxiques dans les fruits et légumes que nous consommons au quotidien. 

"C’est un travail de compilation inédit en France, assure François Veillerette, président de Générations futures. Il y avait une demande des consommateurs [...] ils se tournaient vers des études nord-américaines alors que les substances actives autorisées ne sont pas les mêmes."

Le raisin, fruit défendu

Pourcentage d’échantillons avec résidus de pesticides quantifiés - Classement des fruits établi par Générations futures (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Dans le haut du classement des 19 fruits étudiés, le raisin est le plus contaminé avec 89 % des échantillons qui contiennent des résidus de pesticides quantifiables. Le fruit est suivi de près par les clémentines/mandarines (88,4%) et les cerises (87,7 %). Viennent ensuite les pamplemousses, les fraises et les nectarines/pêches avec plus de 80% des échantillons renfermant des résidus de pesticides. À l’inverse, les fruits les moins affectés sont les prunes/mirabelles (34,8 %) suivis des kiwis (27,1 %) et des avocats (23,1 %). 
Plus inquiétant, l’étude révèle que certains fruits dépassent les limites maximales de pesticides autorisés en Europe. C’est le cas de 6,6 % des échantillons de cerises, 4,8 % pour les mangues et les papayes et 4,4 % pour les oranges.

"Les agrumes passent dans des bains de fongicides avant d'être transportées par bateaux. Forcément, ils vont avoir des résidus. Et puis il y a des cultures qui sont plus sensibles que d'autres. Le raisin est plus sensible aux maladies que le kiwi", explique François Veillerette

Le céleri, en tête des légumes les plus contaminés

Pourcentage d’échantillons avec résidus de pesticides quantifiés - Classement des légumes établi par Générations futures (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

Parmi les 33 légumes passés au crible, le plus atteint est le céleri-branche avec 84,6 % des échantillons testés qui contiennent des résidus de pesticides. Il est suivi de près par les herbes fraîches (74,5 %), l’endive (72,7 %), le céleri-rave (71,7 %) et la laitue (65,8%).
Les légumes les moins contaminés sont les betteraves (4,4 %), les maderes-ignames (3,3 %), les asperges (3,2 %) et le maïs (1,9 %). De même que pour les fruits, les herbes fraîches, le céleri-branche, les blettes et le navet dépassent le seuil légal de résidus de pesticides fixé par l'Union européenne.

Un cocktail de pesticides 

Dans son rapport, l'association Générations futures alerte également sur la présence de plusieurs pesticides dans un même aliment. Un “effet cocktail” inquiétant d’autant plus que l’ONG ne nous informe pas sur la quantité ni sur la nature des pesticides retrouvés dans les fruits et légumes. Cancérogène, perturbateur endocrinien ou danger pour le système nerveux, les effets néfastes de ces substances toxiques dépendent du type de pesticide et des produits chimiques qu'il contient. Malgré les limites de cette étude, liées au manque de données de la DGCCRF, l’association révèle que 38 % des échantillons analysés en 2016 présentaient deux résidus ou plus de pesticides différents. Il nous est donc impossible de déterminer l’impact de la consommation de ces fruits et légumes sur notre santé.

Privilégiez les fruits et légumes bio 

L’ONG Générations futures, qui promeut les modes de cultures biologiques, milite pour une agriculture respectueuse de l’environnement et de la santé. L’association exige notamment une totale transparence sur les pesticides utilisés dans la culture et la production de fruits, légumes et céréales. L’idéal aujourd’hui est de favoriser une consommation de produits issus de l’agriculture biologique, qui ne contiennent pas, ou très peu de pesticides.

« De manière générale, ce classement montre que la présence des pesticides est encore un vrai souci dans l’alimentation. Il permettra aux consommateurs d’être mieux informés » explique François Veillerette. L’association, favorable au développement de l’agriculture biologique, demande un affichage des pesticides utilisés dans la culture et le stockage des aliments.

(1) : LMR est la limite maximale de résidus (LMR) est un seuil réglementaire de concentration de résidus de produits pesticides, biocides ou de médicaments vétérinaires, au-delà duquel la commercialisation d'un produit alimentaire n'est plus autorisée
Commentaires