Les emballages en plastique ne réduisent pas le gaspillage alimentaire… au contraire !

emballage plastique aliment fruits et légumes
Les emballages plastique favorisent aussi le gaspillage alimentaire
Par Elodie-Elsy Moreau publié le
637 lectures

Un rapport publié la semaine dernière par Les Amis de la Terre et Zero Waste Europe révèle que le conditionnement sous plastique, encourage, dans certains cas le gaspillage alimentaire.

Contrairement à ce que certains pourraient penser, et surtout à ce que veulent faire croire les industriels, le conditionnement sous plastique ne permet pas de lutter contre le gaspillage alimentaire. Il pourrait même l’encourager dans des cas précis. Tel est le constat de l’association Les Amis de la Terre et de l’organisation Zero Waste Europe, qui ont publié un rapport mardi dernier. "Il n’est pas possible d’affirmer à ce jour que les emballages plastique permettent de réduire le gaspillage alimentaire. Bien au contraire, depuis les années 50, les déchets en plastique et le gaspillage alimentaire ont augmenté de manière concomitante. Les ménages européens jettent ainsi en moyenne 30 kg de plastique par an et 173 kg de denrées alimentaires", indiquent les défenseurs de l’environnement dans un communiqué.

37 % des denrées vendues en Europe sont emballées dans du plastique

Largement utilisé dans le conditionnement des denrées, le plastique représente 37 % des aliments vendus en Europe. Or, de nombreux experts s’interrogent sur la contamination de notre alimentation par les particules chimiques du plastique. Par ailleurs, le plus souvent, ces emballages sont à usage unique et peu recyclables. Et c’est là que le bât blesse. Seuls 30 % sont recyclés au sein de de l’Union Européenne. Les 70 % restants se retrouvent dans les décharges, dans les incinérateurs et polluent les océans : "le plastique représente 85 % des déchets présents sur les plages. Une pollution dangereuse pour les animaux qui les ingèrent.

Placards et frigo trop remplis ?

Les auteurs de l’étude pointent du doigt certaines techniques marketing visant à acheter en trop grande quantité… quitte à gaspiller.

"Les emballages multi-packs et les formats imposés entraînent du gaspillage alimentaire en contraignant les consommateurs à acheter parfois plus que ce dont ils ont besoin", souligne le communiqué.

Les Amis de la Terre et Zero Waste Europe déplorent aussi l’allongement des distances de transport, ou la baisse générale de la qualité des produits vendus sous emballage qui participent pleinement à ce gaspillage et à cette pollution.

Objectif zéro déchet

Afin de lutter contre le gaspillage alimentaire et cette surabondance d’emballages, le rapport suggère "le développement de circuits d’approvisionnement plus courts, l’utilisation d’alternatives zéro déchet ou réutilisables, mais aussi l’éducation au goût et à la cuisine".
Conscients de ces problématiques, certaines start-up ou hypermarchés se tournent vers le vrac. Mais si ce phénomène est encore limité dans l’Hexagone. Les industriels de l’agroalimentaire des circuits classiques ont donc un véritable rôle à jouer pour endiguer ce fléau. Leur discours doit évoluer. A quand une prise de conscience générale ? 

Source :
http://www.amisdelaterre.org

 

Commentaires