Bébé : on met les petits plats dans les grands !

Par bioalaune publié le
2891 lectures

 

Le temps a passé en un éclair et il est déjà temps pour votre bout’chou de goûter aux joie de la nourriture solide. Cette période de diversification est souvent délicate à vivre, surtout pour les parents, qui ont peur de « mal faire ». Bioalaune vous donne des points de repère pour  traverser cette transition en tout sérénité.


Pourquoi diversifier ? Qu’il soit nourri au sein ou au biberon, au bout de quelques mois le lait ne couvre plus tous les besoin de bébé pour bien grandir. Il est alors temps d’introduire de nouveaux aliments dans ses repas.

A partir de quel âge ? Les avis des spécialistes se suivent et ne se ressemblent pas. Actuellement la tendance oscille entre 4 et 5 mois, en tout cas avant 7 mois. Commencée trop tôt, la diversification présente notamment des risques allergiques car le système intestinal de bébé n’est pas mature pour gérer des aliments autres que du lait et des liquides. Commencée trop tard elle pourrait laisser s’installer des carences. Globalement, entre 4 et 8 mois, il s’agit surtout d’éveiller les papilles de bébé en lui faisant découvrir de nouveaux goûts, mais le lait reste sa nourriture essentielle. A partir de 9 mois, la diversification s’accélère et prend une place de plus en plus importante dans ses repas. A partir d’un an, bébé mange (presque) comme un grand, mais avec des quantités adaptées bien évidemment.

Le B.A-ba de la diversification :
De petites doses adaptées. Inutile de donner de tout et dans de trop grandes quantités ! N’oubliez pas que les premiers mois le rôle de la diversification est seulement de faire « goûter » à bébé, mais que le lait reste l’élément essentiel de ses repas. Ce n’est qu’un peu plus tard que les aliments joueront un réel rôle dans l’équilibre alimentaire de bébé.
Quatre repas par jour. L’un de enjeux de la diversification, en plus d’apprendre à bébé le goût des bonnes choses, est de stabiliser le nombre de ses repas à quatre. Entre deux, on évite les grignotages afin de lui inculquer dès le plus jeune âge de bons réflexes alimentaires qui éviteront plus tard les dérapages quand il aura grandi.
Un aliment à la fois. Pour qu’il découvre et identifie les goûts, mieux vaut bien séparer les aliments et lui présenter une saveur à la fois.
Votre meilleure arme : la variété. Changer fréquemment d’aliment et de texture est le meilleur moyen d’ouvrir l’horizon gustatif de bébé et de lui faire accepter facilement la nouveauté. A chaque repas sa purée donc.
Idées gourmandes…
Pour mitonner des petits plats à bébé comme un grand chef, voici deux recettes spécialement pensées pour lui par la chef étoilée Hélène Darroze*.

Pour le dîner : Carottes aux agrumes et à la coriandre, noix de coquilles Saint-Jacques, beurre noisette
 

copyright Tigex

Ingrédients :
250 grammes de carottes
2 zestes de citron
2 zestes d’orange
2 zestes de pomelos
1 branche de coriandre
120 grammes de chair de noix de Saint-Jacques
50 grammes de beurre
Sel, piment d’Espelette
 

Déposer les carottes taillées en tronçons dans le premier compartiment du panier vapeur. Ajouter les zestes d’orange, de citron et de pomelos et la branche de coriandre. Verser 20 cl d’eau dans la réserve d’eau et cuire jusqu’à épuisement de l’eau. Ajouter alors les Saint-Jacques dans le petit compartiment du panier vapeur. Verser 5 cl d’eau et cuire à nouveau jusqu’à épuisement. Retirer la coriandre et un zeste de chaque agrume, réserver l’eau de la cuve du mixer. Verser les autres zestes, les carottes et les Saint-Jacques dans la cuve du mixer. Ajouter le beurre noisette et 20 cl d’eau de cuisson. Mixer. Assaisonner de sel et de piment d’Espelette selon l’âge, le goût et les habitudes de l’enfant.

Le + du chef Hélène Darroze
Je conseille d’utiliser des carottes fanes, très douces pour l’enfant, pour cette recette. Les fanes pourront par ailleurs servir à faire une autre purée avec un peu de pommes de terre et de
jambon blanc. N’utiliser des Saint-Jacques que si l’on est en saison (de novembre à avril) et si vous les trouvez en coquilles (demander au poissonnier de les décoquiller si l’on ne sait pas faire). Sinon remplacer par un poisson blanc (bar, cabillaud, turbot, merlu) ou du saumon (de référence Label Rouge) J’aime ajouter à cette recette une pointe d’épices Tandoori (à doser selon l’âge, les goûts et les habitudes de l’enfant, mais de toutes façons avec beaucoup de parcimonie).

…Pour le goûter : Crumble de pomme et coing à la cannelle

copyright Tigex


Ingrédients :
100 grammes de pommes Royale Gala
100 grammes de pommes Granny Smith
150 grammes de coing
1 petit morceau de cannelle
½ gousse de vanille
150 grammes de biscuit shortbread


 

 Tailler les fruits en gros morceaux. Déposer les morceaux de coing dans le panier vapeur avec la cannelle et la gousse de vanille taillée en deux dans le sens de la longueur. Verser 15 cl d’eau dans la réserve d’eau. Cuire jusqu’à épuisement de l’eau. Déposer alors les morceaux de pommes et les biscuits taillés en petits morceaux. Verser 5 cl d’eau. Cuire à nouveau
jusqu’à épuisement. Retirer la vanille et la cannelle, retire l’eau de la cuve du mixer. Y verser tous les ingrédients, gratter la vanille pour récupérer le maximum de graines. Mixer.

Le + du chef Hélène Darroze
Selon l’âge de l’enfant, remplacer les biscuits shortbread par des biscuits adaptés aux nourrissons si l’enfant est en bas âge. Au contraire, si l’enfant est plus grand, ne pas cuire et mixer le biscuit shortbread, mais le hacher grossièrement et le mélanger au moment de déguster à la purée de pomme et coing, de manière à donner un peu de croustillant à la purée. Il est possible de remplacer la cannelle bâton par une pointe de cannelle moulue.
*Extrait du site www.store.tigex.fr. Plus de 130 recettes gourmandes à consulter !

Notre sélection shopping :

Pour réchauffer les petits pots maison :
Nomade, le chauffe-biberon Bébé Confort Maternity (3) est doté d’un adaptateur allume-cigare pour fonctionner aussi bien à la maison qu’en voiture, (35.60€).
Multi-tâches, le Bib’expresso de Béaba (4) fait tout ou presque : stérilisateur, préparation instantanée de biberons ace distribution d’eau directement à la bonne température (37°C) et chauffe petits pots (déclipsable et nomade si vous partez en voyage). On est fans ! (79.90€).

Pour mixer, cuire et congeler en un tour de main :
Le cuiseur-vapeur mixeur Bébé Gourmet de Tigex (5) est doté d’une grande capacité qui permet de réaliser jusqu’à quatre repas pour bébé à la fois. De plus, ses deux paniers à saveurs verticaux permettent de cuire séparément les aliments en conservant toute leur saveur. (109€).
De son côté, le MaxiSaveurs d’Avent (6) est doté d’un bol unique qui cuit à la vapeur puis se retourne d’une main et se clipse de l’autre côté pour mixer les aliments. De plus le robot s’arrête automatiquement en fin de cuisson. (120€).
Les contenants à purée Baby Cubes (7) permettent de portionner les futurs repas en fonction de l’âge de bébé (35ml ou 70ml) et se glissent directement au congélateur. (Chez www.brindilles.fr, à partir de 5.90€).



 Par Stéphanne Coignard
 

Commentaires