Labels : Comment s'y retrouver ?

Par bioalaune publié le
973 lectures

 


DEVELOPPEMENT DURABLE - La multiplication des labels bio et commerce équitable ne facilite pas la vie du consommateur. Petit guide pour ne pas se perdre dans les rayons...
 

Ca bouge du côté des labels : nouveau label bio pour 2011, révision du label bio européen, apparition d’un nouveau label commerce équitable... Les clés pour comprendre et consommer responsable.
 

Bio Cohérence : un nouveau label bio pour 2011
 

Un nouveau label, «Bio Cohérence», va apparaître dans les rayons en 2011. A l’initiative d’agriculteurs bio français, son cahier des charges sera plus exigeant que celui du label bio européen et du label français AB (Agriculture Biologique). Pour obtenir la certification «Bio cohérence», les produits ne devront contenir aucun OGM (alors que le label AB en tolérait 0.1% et le label européen 0.9%), être composés à 100% de produits bio (contre 95% pour les labels AB et européen) et les exploitations dont ils sont issus devront faire uniquement du bio.
 

Ce nouveau label bio voit le jour suite à la révision en 2009 du cahier des charges européen et à l’interdiction des réglementations nationales spécifiques. Auparavant, les labels nationaux, dont le label AB, pouvaient fixer des critères plus exigeants que le label bio européen. Depuis Janvier 2009, ils ont l’obligation de se conformer au cahier des charges européen et le label AB a donc dû revoir ses exigences à la baisse. La création du label «Bio cohérence» a pour objectif de replacer la barre du bio un peu plus haut que ce que souhaite l’Union européenne.
 

Commerce équitable : naissance du label ESR et d’une Commission nationale
 


Max Havelaar perd sa suprématie sur le marché équitable en Europe. Le certificateur privé Ecocert (qui délivrait déjà le label AB) lance un label équitable nommé ESR (équitable, solidaire, responsable). Ce label inclut une dimension environnementale, absente chez Max Havelaar : les exploitations labellisées devront non seulement être gérées selon les règles du commerce équitable (en coopérative, avec des projets de développement local) mais également être bio.
 

Pour encadrer ces initiatives de labellisation émanant d’entreprises privées, le gouvernement a annoncé jeudi 22 avril la création d’une Commission nationale du commerce équitable, qui aura pour but de «certifier les certificateurs». Max Havelaar, Ecocert et Artisans du monde sont d’ores et déjà assurés d’être reconnus par la Commission. Ceux qui devront prouver leur fiabilité sont les associations délivrant des labels aux multinationales de l’agro-alimentaire, pour d’immenses exploitations agricoles (café, thé, riz,...). Souvent utilisées par les grands groupes comme argument marketing, ces associations devront soumettre leur cahier des charges à la Commission pour pouvoir se réclamer «commerce équitable».
 


Liste de courses éthiques
 

Face à la multiplication des labels, le consommateur peut se sentir perdu... Pour ne pas passer des heures dans les rayons, ce qu’il faut retenir pour faire des courses éthiques :
 

Bio :
 

- label européen et label AB recouvrent les mêmes critères.
- juillet 2010 : nouveau logo pour le label bio européen: «L’Eurofeuille», une feuille composée des étoiles du drapeau européen sur fond vert, remplacera le peu populaire épi de blé sur fond bleu.
- courant 2011 : apparition du label Bio cohérence, label français aux critères d’exigence supérieurs au label européen et AB.
 

Commerce équitable :
 

- nouvelle certification ESR, conjuguant exigences sociales (comme pour Max Havelaar) et exigences environnementales.
- l’agrément de la Commission nationale sera donné en amont à l’entreprise certificatrice, il n’apparaîtra pas sur les emballages.
 

Reste en suspens le projet d’étiquetage carbone, qui permettrait de connaître le poids en CO2 de chaque produit. Ce vaste chantier, initialement prévu pour entrer en vigueur en Janvier 2011, est finalement repoussé d’un an. De quoi laisser le temps aux industriels de trouver de la place pour tous ces labels sur des emballages qui devront se réduire pour limiter leur poids en carbone.


 

20minutes.fr - Audrey Chauvet - 26-04-2010

 

Commentaires