Soins : les shampoings bio se font mousser... Explications !

Par bioalaune publié le
1811 lectures

  Pourquoi mon shampoing bio ne mousse-t-il pas ou peu ? En est-il moins efficace ? Qu’est-ce qui fait que mon shampoing conventionnel mousse plus ? Comment bien choisir mon shampoing ? Il y a-t-il des shampoings naturels adaptés au cheveux crépus ou métissés ?  

Autant de question auquel nous allons tenté de répondre : tout d’abord un extrait très bien écrit sur les tensio-actifs par Centifolia, et ensuite notre sélection cosméto !
 

Qu’est-ce qu’un tensioactif ?
 

C’est un nom barbare pour la majorité d’entre nous, inexistant sur la plupart des dictionnaires ou quand on le trouve, sa définition reste souvent bien trop technique pour nous : tensioactif (n.m) (chimie) Agent ou produit qui modifie la tension superficielle d’un solvant en solution. 
 

En effet, les tensioactifs sont principalement utilisés dans les gels douche et les shampoings, ce sont des substances lavantes capables de diluer les corps gras dans l’eau de rinçage. C’est aussi grâce à eux qu’un shampoing ou un gel douche produit de la mousse.
 

C’est cet effet moussant qui permet une dilution plus rapide de la saleté et des graisses accumulées sur le cheveu et donc une meilleure détergence.
 

« Mais attention, ces substances sont particulièrement agressives pour le cheveu et le cuir chevelu et peuvent entraîner de multiples réactions allergiques. Elles s’attaquent au sébum avec pour conséquence soit la dévitalisation du cheveu, soit un excès de séborrhée : « Le cheveu devient alors terne et cassant », met en garde Gisèle Ollivier, du laboratoire Cosmébio.
 

Comment est produite la mousse abondante des gels douche et shampoings conventionnels ?
 

Un soin qui mousse beaucoup est souvent synonyme de tensioactifs décapants et bon marché issus en majorité de la pétrochimie. Aussi, il est devenu urgent de reprogrammer notre cerveau et d’arrêter de croire que c’est la mousse qui lave, non … Elle n’est que le résultat d’interactions purement chimiques.
 

Dans un shampoing bio, les tensioactifs agressifs sont la plupart du temps mais pas toujours, remplacés par des tensioactifs doux, non ioniques, obtenus à partir de matières premières renouvelables comme le saccharose, le glucose et l’amidon.

Car ce que l’on attend des tensioactifs autorisés en cosmétique bio, c’est de nettoyer en douceur pour éviter tous risques d’irritations et de surcroît d’être biodégradables par respect pour l’environnement.
 

Mais attention, ce n’est pas si simple car tous les tensioactifs acceptés pour le moment ( cela va évoluer avec la mise en place prochainement du nouveau référenciel COSMOS) en cosmétique BIO ne se valent pas, certains sont plus ou moins irritants pour le corps et les cheveux, aussi à vos loupes pour décrypter le bon du moins bon sur les étiquettes ….
 

Pour celles et ceux qui veulent approfondir le sujet, j’ai extrait ce paragraphe « Les tensioactifs » tiré du livre « La vérité sur les cosmétiques naturels » de Rita STIENS, à lire de toute urgence :
 

 (…) Les tensioactifs sont généralement classés, selon leur « dureté » et le potentiel allergène correspondant :
 

. Les tensioactifs cationiques, employés dans les shampoings pour cheveux secs (afin d’éviter le chargement électrostatique) et pour leurs propriétés antibactériennes, se révèlent très irritants.
 

  • Les tensioactifs anioniques s’avèrent plus doux que les précédents (Sodium Laureth Sulfosuccinate, par exemple).
  • Les tensioactifs amphotères (comme le Cocamidopropyl Betaïne) sont encore un peu plus doux.
  • Les tensioactifs non ioniques, obtenus à partir de matières premières renouvelables (les cocoglucosides, par exemple), paraissent particulièrement doux pour la peau. Comparés au Sodium Lauryl Sulfate, lui aussi non ionique, les alkylpolyglycoside (APG ou tensioactifs de sucre) sont nettement moins allergènes. Ils sont élaborés à partir de saccharose, de glucose et d’amidon.
  • Les acylglutamates, encore plus doux pour la peau, se font encore rares dans les produits de soins pour le corps en raison de leur prix élevé.

(…) Extrait tiré de l’ouvrage « La vérité sur les cosmétiques naturels » de Rita STIENS.
 

Ce sont ces tensioactifs – les acylglutamates- qui sont utilisés dans les nouvelles gammes Centifolia, ses gels douche baptisés les « ondées végétales », son gel moussant neutre ainsi que ses 4 shampoings aux actifs issus du biotope français.

 

Selon les dires de Rita STIENS, (…)
 

Règle n°5 pour les cosmétiques naturels :

Uniquement des tensioactifs d’origine végétale, même s’ils ne se valent pas tous.
 

Dans les produits cosmétiques naturels, il est d’usage d’employer des tensioactifs doux, d’origine végétale, mais selon les fabricants, ils ne sont pas tous de même qualité. Les plus doux parmi les doux sont les acylglutamates, des tensioactifs coûteux que l’on trouve beaucoup plus rarement que leurs concurrents bon marché. Les produits dans lesquels les tensioactifs se taillent la part du lion (shampoings, gels douche) méritent qu’on prennent le temps de comparer les mélanges de tensioactifs très divers que les fabricants de cosmétiques naturels utilisent.
 

Lauryl sulfate de sodium et lauryl sulfate d’ammonium : comment se fait-il qu’ils soient autorisés dans des produits certifiés ?
 

Les produits contenant des tensioactifs ( les shampoings tout particulièrement) placent les fabricants de cosmétiques naturels devant un réel problème de conscience : en effet, le consommateur attend d’un shampoing qu’il produise une belle mousse (même si la qualité du lavage n’est pas en rapport avec son importance). Et comme les tensioactifs durs moussent mieux que les doux… et que l’incidence sur le prix n’est pas non plus négligeable… (…) … Cela ne signifie pas pour autant qu’ils soient tous bons ou produisent le même effet sur la peau. 
 

Comment reconnaître des tensio-actifs vraiment doux ? 
 

Les tensioactifs dérivés du sucre font partie des plus doux. Ils sont aussi appelés alkylpolyglucosides (APG). On les reconnaît au mot « Glucoside » :
 

  • Coco glucoside
  • Decyl glucoside
  • Lauryl glucoside


Les acylglutamates sont particulièrement doux. A base d’acides aminés, on les reconnaît au mot « Glutamate » :
 

  • Sodium cocoyl glutamate
  • Disodium cocoyl glutamate
  • Sodium lauroyl glutamate


Articles extraits du livre « La vérité sur les cosmétiques naturels » Rita STIENS :
 

"Conseil d’achat : En résumé, le consommateur qui veut être sûr d’acheter un shampoing ou gel douche doux pour sa peau et sécurisant pour sa santé doit apprendre à lire l’INCI des versos d’étiquettes… A vos loupes, car la plupart des fabricants mettent en avant leur argumentaire « marketing » et le plus souvent, l’INCI en tous petits caractères, car au fond ils n’en sont pas très fiers !!!"

Conseils importants :

Un gel douche de la nouvelle gamme Centifolia produit moins de mousse qu’un gel douche ou un shampoing conventionnel mais ce n’est pas pour autant qu’il ne lavera pas aussi bien. Conservez vos habitudes, inutile d’en utiliser davantage, la mousse sera plus abondante si vous procédez à une deuxième application.

Le rinçage sera facilité et exigera beaucoup moins d’eau pour éliminer la mousse totalement biodégradable, deux réels atouts écologiques.

Jugez par vous-même sur plusieurs applications, votre cuir chevelu est respecté et retrouve son équilibre, vos cheveux sont parfaitement propres, ils deviennent plus doux, plus vivants et ceci en toute sécurité pour votre santé et pour l’environnement….

Evidemment, ces produits d’hygiène sont recommandés pour les femmes enceintes et allaitantes, pour les enfants et pour tous ceux qui connaissent des problèmes de peaux sensibles et allergisantes”.

Conclusion : pour être un bon shampoing, il ne suffit pas de mousser, encore faut-il nettoyer sans agresser, voire sublimer 
 

noireonaturel Le Blog- lundi 7 juin 2010

 

Commentaires