Parfums bio

Par bioalaune publié le
1975 lectures

Le 07/06/2011 à 12H00


Sentir bon tout en étant bio, c’est possible puisque de plus en plus de fragrances passent au vert sans rien perdre de leurs atouts charmes. Zoom sur ces parfums qui prennent le meilleur de la nature.

Les parfums traditionnels utilisent souvent des phtalates pour fixer les senteurs, ainsi que des molécules de synthèse ou pétrochimiques. Devant la méfiance croissante des consommateurs vis-à-vis de ces ingrédients, les industriels sont de plus en plus nombreux à chercher des solutions de remplacement et à s’orienter vers la piste du vert. Eaux florales, eaux de parfums, élixir de parfum se déclinent désormais en versions 100% naturelles avec des matières premières d’origine végétale. Au-delà de la dimension plaisir olfactif, ces produits ont également vocation à protéger l’environnement tout en étant sans danger même pour les peaux les plus sensibles. Fruités, floraux, solides ou en spray, il y en a pour tous les goûts, ou plutôt pour tous les nez !

Shopping

Parfum solide (1). Particulièrement écolo puisqu’il ne contient pas de conservateur et nécessite un emballage réduit à sa plus simple expression, le parfum solide prend des couleurs chez Lush. La gamme est constituée d’un mélange de 30% de fragrance, de cires végétales pures (la cire du Japon, le beurre de cacao issu du commerce équitable ainsi que la cire de carnauba) et d’huile de jojoba. Ce sont ces cires qui forment la structure solide des produits. Ainsi, la cire du Japon et celle de carnauba permettent une application aisée tandis que l’huile de jojoba aide le parfum à bien se fixer sur la peau. Le beurre de cacao biologique et issu du commerce équitable transforme cette base en un produit incroyablement adoucissant et non gras, qui n’est en outre nullement desséchant pour la peau. Côté fragrance, on ne sait plus où donner de la tête entre l’orange, la vanille, la rose ou des senteurs plus surprenantes comme Breath of god, basé sur les odeurs de fumée des temples tibétains et de l'air propre et frais des montagnes. Gamme Gorilla Perfume, Lush, de 10,95 à 16,95 euros.

Parfum 2-en-1 (2). Féniqia propose deux nouveaux cristaux de parfums : Escape, aux notes épicées avec en tête du poivre noir, en cœur de la rose et en fond de la vanille, et Shiver, plus sucré avec en tête de la myrtille et de la groseille, en cœur du jasmin et en fond du musc et de l’ambre. Malins, ces blocs s’utilisent en parfums pour le corps en les frottant sur les points sanguins comme les poignets, et en parfums d’intérieur en les coupant en petits carrés placés dans une coupelle ou un brûle-parfum. Escape ou Shiver, Feniqia, 20,90 euros pièce.

Disponible en grande surface (3). Afin de s’adresser au plus grand nombre, Laurence Dumont a décidé de distribuer sa nouvelle gamme en grandes et moyennes surfaces. Au menu, trois eaux de parfums constituées à base d’ingrédients 100% naturels : vanille gourmande pour une note ensoleillée, rose intense pour une note fraiche et discrète, et pêche sublime pour une touche légèrement sucrée. Seveline Nature, Laurence Dumont, 7,90 euros.

Eau de toilette (4). Authentiques, ces fragrances sont formulées comme les eaux parfumées d’antan avec des essences aromatiques de fruits et de graines, des essences à parfums et des huiles essentielles issues de la cueillette de fleurs épanouies ou de fruits bien mûrs afin de préserver toute leur richesse olfactive. Les extractions des plantes qui les composent sont réalisées par distillation à la vapeur d’eau selon un procédé traditionnel et écologique. Patchouli vrai, citron vert, zeste d’orange, lavande sauvage, épices gourmandes, vanille sucrée, Cologne aux huit essences, jasmin-bergamote, cannelle-orange ou encore gardénia-ylang, chacune est assurée de trouver son bonheur dans cette gamme variée. Eau de toilette, Melvita, 16,30 à 25 euros.

Rose délicate (5). Jardin d’Antalya est la troisième fragrance de la collection Jardin d’Aquarelles de la maison Isabel Derroisné, composée uniquement à partir de matières premières naturelles et sans aucun composant de synthèse. Ce parfum se veut un hymne à la reine des fleurs : la rose. En tête, la cardamone rencontre la coriandre, tandis que le cœur abrite de l’essence naturelle de rose de Turquie et en contre-point une touche de violette et que le sillage mêle patchouli boisé et vanille gourmande. Le tout se niche dans un très beau flacon à la ligne simple et épurée qui en fait une excellente idée de cadeau. Jardin d’Antalya, Isabel Derroisné, 35 euros.

 

Par Stéphanne Coignard


Commentaires