Soleil : protection rapprochée avec les crèmes solaires bio

Par bioalaune publié le
1191 lectures

Que l’on s’expose consciemment ou non, en été le soleil agresse la peau dès que l’on met le bout du nez dehors, accélérant le vieillissement cutané. Une bonne raison pour toujours se protéger.

S’il est encore très à la mode, on oublie souvent que le bronzage est avant tout la réponse de la peau à l’agression des UVB du soleil. Ceux-ci pénètrent la peau et endommagent l’ADN des cellules qui cherchent à se défendre en produisant des mélanocytes, ces cellules de pigmentations qui donnent à la peau sa couleur plus ou moins foncée. De leur côté les UVA sont responsables du vieillissement de la peau et des allergies solaires pénètrent la peau en profondeur et contribuent à libérer des radicaux libres qui agressent les graisses des membranes cellulaires en altérant l’ADN des cellules. Ils ont des effets néfastes immédiats mais aussi et surtout retardés. Pour limiter les dégâts causés par le soleil, il est indispensable à la fois d’appliquer une crème ou une huile avec indice de protection et de bien choisir ce dernier. Voici quelques points de repères : Pour les peaux laiteuses, les cheveux roux et les enfants, un indice 30 est un minimum. Pour les peaux claires, l’indice 30 minimum est également recommandé, sauf en cas d’exposition modérée où un indice 20 peut suffire. Pour les peaux mates, on ne fait pas l’impasse mais l’on peut se contenter d’un indice de protection 20 pour les premiers jours suivi d’un indice15 pour le restant des vacances.

Pour préparer la peau avant l’exposition, Melvita (1) propose un lait activateur de bronzage au caroube et aux huiles de buriti et de carthame. Au bout de quelques jours l’épiderme se teinte légèrement. Lait préparateur de bronzage, Melvita,16,90 euros.  
Pour les chanceux (ses) qui supportent bien el soleil et bronzent facilement, le lait de Nuxe (2) est enrichi en beurre de karité et extrait huileux de mangue, pour apporter un indice de protection 20 tout en laissant un fini velouté et non-gras. Lait protection SPF20, BioBeauté by Nuxe, 19,50 euros.
Pour les épidermes plus fragiles, y compris celui des enfants, Alphanova (3) propose une protection indice 50+, qui a la particularité d’être formulée sans filtres ni conservateurs chimiques et avec des ingrédients 100% biodégradables, de manière à respecter l’environnement marin lorsque vous vous baignez. Crème solaire SPF 50+, Alphanova Sun, à partir de 12,50 euros.
Soumises comme le reste du visage aux agressions du soleil, les lèvres sont particulièrement peu armées pour se défendre et ont donc besoin d’une protection soutenue. Le gloss protecteur L’Occitane (4) est un produit de maquillage légèrement parfumé à la verveine biologique, qui laisse un fini brillant tout en hydratant et en protégeant des rayons solaires grâce à son indice de protection 15. Gloss protecteur, Verveine soleil, L’Occitane, édition limitée, 11 euros.

Par Stéphanne Coignard

TROIS CONSEILS À SUIVRE ABSOLUMENT

    Dès le début de l’exposition, appliquer de façon homogène une quantité   significative de
        crème solaire sur tout le corps. Une quantité insuffisante   diminue nettement le niveau de
        protection.

   Porter un chapeau, de bonnes lunettes (l’excès de soleil augmente le risque de cataracte) et
       des vêtements en coton en cas d’exposition prolongée surtout pour les enfants.
  
Boire régulièrement pour lutter contre la déshydratation qui touche particulièrement les bébés. 

Commentaires