Les 4 très bonnes raisons pour consommer Bio

Par bioalaune publié le
1871 lectures

Deux paniers de produits Bio fraichement sortis de terre

Si vous lisez cet article, vous êtes déjà probablement intéressé par le monde du bio et les convictions qui gravitent autour, soit en étant consommateur, soit en étant sceptique. Découvrez les 4 très bonnes raisons qui vous feront sentir fier de vous si vous en consommez déjà, ou qui vous pousseront à en consommer, si vous n’avez pas encore franchi le pas.

Faire attention à sa santé

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l’Alimentation et du Travail (Anses) affirme que les légumes bio ont tendance à contenir moins d’eau que ceux provenant de l’agriculture traditionnelle. La diminution de la quantité d’eau engendre un taux de vitamines plus important, mais également plus de minéraux et de fibres.

L’absence de pesticides et de produits chimiques rend les produits Bio moins pollués, plus résistants face aux agressions extérieures et donc meilleurs pour la santé. De plus, les produits Bio transformés contiennent moins de sucres et ne renferment aucune graisse animale ni colorant synthétique. Il faut toutefois prendre en compte le fait qu’il est difficile pour un produit d’être 100% sans pesticides. Comment le garantir dans un champ bio, voisin d’un champ traditionnel qui arrose ses produits d’insecticides chimiques ?

Certaines études mettent également entre guillements le danger lié aux pesticides, car les effets secondaires sont souvent cités, mais pas encore prouvés.

Manger, se rassasier avec des produits qui ont du goût

De par une quantité d’eau moins importante, les fruits/légumes bio ont plus de goût. C’est une conséquence logique due à une teneur concentrée, plus il y a d’eau, plus la composition du fruit et des fibres est « dissoute ». En étant plus consistants et plus riches, ces produits deviennent plus rassasiants ce qui permet aux consommateurs Bio de manger moins. D’ailleurs, il a été scientifiquement prouvé que le Bio fait maigrir alors que le Hard-discount fait grossir.


Consommer équitablement
Il est certain que si vous souhaitez déguster des fraises (même bio) en pleine saison hivernale, le prix au kilo sera conséquent et elles seront importées d’un pays équatorial lointain. Toutefois, ces pratiques sont contraires à la « philosophie bio ».

Quand on mange Bio, il faut penser Bio. A savoir, les produits biologiques sont cultivés en fonction des saisons et le plus souvent localement, ce qui fait baisser le montant de l’addition et qui donne une allure nouvelle à notre assiette.De plus, les agriculteurs qui travaillent ces produits, perçoivent un salaire convenable en ayant une image positive, contrairement à leurs collèges du traditionnel qui connaissant une pression constante sur la production et sur les prix. Ceux-ci ne sont pas forcément pas les mêmes en bout de chaine, en sachant que le bio demande également plus de main-d’œuvre et n’obtient aucune subvention.

Sécurité et écologie

A l’échelle mondiale, l’agriculture représente 14% des émissions de gaz à effet de serre. C’est facilement compréhensible lorsqu’on sait que les engrais et produits chimiques sont principalement fabriqués grâce à d’importantes quantités de pétrole. Ne nécessitant aucun de ces produits, il est donc logique que l’agriculture biologique soit moins polluante que l’agriculture traditionnelle.

En plus de cela, l’utilisation de matière issue de l’or noir génère des conséquences directes destructrices de l’environnement comme la pollution de l’eau ou la détérioration des terres agricoles. Par ailleurs, si on sait que c’est un produit local et de saison, il sera moins énergivore quant au transport jusqu’au lieu d’achat.

L’agriculture biologique et les produits Bio en général, dont les cosmétiques font partie, sont extrêmement surveillés. Les labels sont de plus en plus nombreux et draconiens afin de débusquer les rares fraudeurs.

Manger et consommer Bio c’est un choix, une décision responsable qui prend en compte le collectif, contraire à un acte égoïste et personnel. La philosophie du monde Bio demande une réflexion d’achat qui amène à une conviction forte, respectable et durable.

Avec le Bio, chacun trouve sa place de façon cohérente dans l’optique de consommer équitablement, de mieux manger, de faire attention à sa propre santé et à celle de notre planète Terre.

Crédit photo: ©digitalart
Rédaction: Mathieu Doutreligne

 

Commentaires