Maman, c’est quoi l’écotourisme ?

Maman, c’est quoi l’écotourisme ?
Par bioalaune publié le
3637 lectures

 

Parce que l’écologie ne prend jamais de vacance ! L’industrie du tourisme, c’est-à-dire les agences de voyages, les hôtels, les sites internet dédiés insèrent de plus en plus une orientation écologique dans les voyages et animations. Toutefois, le tourisme et d’abord une action individuelle qui part d’un choix personnel. Avec l’écotourisme, le touriste classique se transforme pour devenir un véritable écologiste pendant ses vacances.

Phénomène nouveau ou effet de mode, Bio à la Une vous explique cette notion qui intéresse beaucoup de personnes soucieuses de leur empreinte écologique tout au long de l’année et quel que soit leurs activités.

 

Le concept

Le tourisme vert ou l’écotourisme est une forme de tourisme durable axé sur la découverte de la nature. Les premiers concepts d’écotourisme sont apparus au début des années 80, en phase avec le début de la prise de conscience collective lié à l’environnement. Au fil du temps, cette jadis « option » tend à monter en grade pour devenir une réelle alternative au tourisme classique, trop souvent pollueur.

Le tourisme de masse est destructeur pour l’environnement. C’est de ce constat qu’a démarré l’écotourisme, solution durable à ce problème mondial qui touche les plus beaux espaces naturels que notre planète abrite. La finalité de l’écotourisme est de trouver un juste milieu entre la volonté de découvertes des touristes et les besoins de la nature.

Étant basé sur la compréhension du développement durable et le respect de l’environnement, l’écotourisme impose deux choses : une découverte de la nature et une responsabilité vis-à-vis d’elle, c’est-à-dire le respect et la conservation. La notion de durabilité est importante dans cette idée où les voyages ciblés vers les grands espaces naturels sont privilégiés, mais pas suffisants.

L’écotourisme est une aide à la nature en impliquant à la fois les populations locales et les personnes vacantes dans le but que chacun comprenne la biodiversité et en soit acteur. C’est la découverte responsable de la nature.

L’écotourisme se fait dans des milieux naturels, non pollués et préservés qui présentent une richesse liée à la faune et la flore. L’intérêt est de soutenir un milieu en contribuant à la conservation de son aspect naturel menacé. La finalité est une admiration ou une aide concrète au milieu naturel et à la population locale. Le tourisme de masse est exclu, les petits groupes sont favorisés. L’écotourisme peut également se faire dans les milieux en déperdition qui ont besoin d’aide pour retrouver leur vitalité.

L’écotouriste, quant à lui, est une personne active qui recherche à comprendre l’écosystème qu’il visite, il le découvre davantage avec les yeux qu’avec les mains. Il s’engage à respecter la nature avec les contraintes que cela peut impliquer.

 

Les conseils écolos pour des vacances vertes

L’écotourisme c’est beaucoup plus que le fait de réduire ses émissions de gaz à effet de serre lors de son transport ou de choisir une destination verte. Cela inclut l’aide à la population locale, l’amélioration de la compréhension de la nature.

Si vous pensez être un touriste lambda et n’êtes pas prêt pour vous investir complètement dans des vacances vertes, vous pouvez adapter des gestes simples qui, additionnés, vous feront sentir écotouriste. Retenez qu’avant d’entreprendre toute chose, il faut garder en tête cette notion de durabilité qu’il faut associer dans chacun de ses gestes à travers son séjour.

Voilà par thèmes, des conseils pour un tourisme vert, à appliquer sans modération, dans la mesure du possible.

Votre lieu de séjour :

  • Recherchez des établissements certifiés durable, intéressez-vous aux labels Ecogîtes de France, la clé verte, .Voyageurs et Voyagistes Eco-responsables, Gîtes Panda, Agir pour un Tourisme Responsable ou encore Hôtels au Naturel. Le site tourisme-ecolobio peut vous aider à mieux comprendre les labels et à trouver des établissements.
  • Réutilisez les serviettes ou draps de l’hôtel au lieu d’en prendre de nouveau tous les jours.
  • Débranchez tous les appareils en veille lorsque vous quittez votre chambre d’hôtel.
  • Amenez vous-même vos produits de toilette et brosse à dents afin d’économie ceux placés en option par l’hôtel.

Votre alimentation :

  • Optez pour une cuisine locale dans des restaurants eux aussi locaux, qui n’importent aucun produit de l’étranger.
  • Évitez de manger dans des endroits avec assiettes / couverts jetables et serviette de table.
  • Rendez-vous dans des marchés de producteurs ou épicerie locale.
  • Préférez la nourriture biologique qui respecte le commerce équitable.

Votre déplacement :

  • Préférez les modes de déplacement qui limite leur empreinte carbone.
  • Évitez au maximum de prendre l’avion, surtout pour les petits trajets.
  • Si vous louez une voiture, optez pour un modèle hybride.
  • Utiliser les transports en commun locaux
  • Marchez partout où vous le pourrez.

Votre visite :

  • Respectez les populations locales en vous renseignant, avant de partir, sur leur mode de vie afin favoriser les échanges.
  • Ne touchez qu’avec les yeux. Respectez l’environnement, les habitations et monuments. Prenez des photos et ne laissez derrière vous que vos empreintes de pas.
  • Si vous partez à l’étranger, apprenez quelques mots dans la langue du pays. Un simple bonjour peut faire des merveilles.
  • Achetez des souvenirs chez les artisans locaux.
  • Assistez à des évènements populaires pour rendre votre voyage plus authentique et soutenir l’économie locale.
  • Payer à un prix honnête. N’essayez par forcement de réduire la facture au minimum.

Ces conseils sont nombreux. Ils demandent un effort personnel afin d’être respectés, car l’écologie et une affaire collective, cependant elle doit venir de soi à la base.

L’écotourisme, ça vous intéresse ?

 

Rédaction : Stanislas Ausdereihe
Source image : amepn.fr

 

Commentaires