Êtes-vous Bioaddict ?

Par bioalaune publié le
1588 lectures

Vous consommez Bio quotidiennement. Vous possédez cette faculté pour convaincre votre entourage de suivre vos habitudes alimentaires saines. Vous ne vous souvenez plus de votre première fois tellement l’évènement est lointain, cette fameuse fois où vous avez mangé votre tout premier produit organique. Si vous vous reconnaissez dans ces descriptions, sachez que vous êtes peut-être un véritable Bioaddict. Si tel est le cas, ne vous inquiétez pas, ce virus n’est pas mortel, il est même bénéfique pour la santé.

Voilà les différents points qui vous permettront de savoir si vous êtes un accro du Bio, en d’autres termes, les habitudes et pensées du parfait « Biovore ».

Vous pouvez réciter par cœur la définition du Bio (produit sans pesticide ni engrais chimique …) en plus de connaitre les principaux logos, la part de consommation en France, la surface agricoles converties et les marques leader.

Vous êtes abonnées à une Association pour le maintien d'une agriculture paysanne (Amap). Vous avez l’habitude d’acheter des légumes à votre agriculteur favori que vous voyez d’ailleurs plusieurs fois par semaine. Ainsi vous favorisez l’agriculture paysanne et biologique en résistant à l’industrie agroalimentaire.

Vous faites également pousser ou confectionnez vous-même certains produits alimentaires, fruits ou légumes, confitures ou compotes. Dans votre potager cultivé au fumier, vous avez vu sortir de terre une partie des aliments qui se trouvent dans votre assiette. On ne peut pas faire plus Bio, ni plus local.

En faisant bien attention à lire systématiquement les étiquettes, vous faites le reste de vos courses en magasin spécialisé. Vous avez même complètement délaissé les grandes surfaces auxquelles vous étiez attaché jadis.

8% des Français consomme au moins un produit Bio par jour. Vous le saviez déjà !

Vous avez presque oublié que la voiture existait encore. Vous connaissez par cœur les horaires des transports en commun et votre vélo est votre meilleur ami, même si vos cuisses râlent un peu de temps en temps lorsque le trajet est long.

A l’aide d’un argumentaire bien rodé, vous avez convaincu votre meilleure amie, votre mère et vos collègues de consommer Bio, plus qu’ils ne le faisaient avant. C’est une remarque qu’on vous a déjà faite et vous l’avez pris pour un compliment. Attention cependant à ne pas trop tomber dans les extrêmes en devenant rigides avec les autres sur certains aspects. Oui le Bio est bénéfique pour de nombreuses raisons, mais n’en parlez pas non plus toutes les 30 secondes et garder de la souplesse avec ceux qui ne consomment pas biologique (ou pas encore).

Vous n’imaginez pas une seconde retourner en arrière. Les OGM, la nourriture chimique, la grande consommation, c’est fini pour vous.

Vous connaissez les bienfaits et caractéristiques des fruits et légumes sur le bout des doigts. Une pomme contient environ 50 kcal, la spiruline est une excellente source de protéine, la teneur exceptionnelle en fer dans les épinards n’est pas fondée, le melon est l’aliment qui possède le plus de vitamine A, et cetera.

Vous ne croyez pas au phénomène de mode, même si c’est possible que le bio fût touché par la mode à ses débuts. Ne parlons pas de l’obsolescence programmée.

Face à un produit issu de l’agriculture conventionnelle, vous savez qu’un aliment bio possède plus de goût, plus de vitamines, pas de pesticides. C’est une des raisons de votre choix de consommation en plus de votre côté sensible aux problèmes environnementaux pour la planète.

Être un véritable Bioaddict demande des efforts, du courage et de fortes convictions. C’est un investissement en temps et en argent. Pour autant, vous ne regrettez pas vos actions et votre décision de mieux vivre en pensant à vous, aux autres et à la planète.

 

Rédaction : Sophie Kopacz

 

Commentaires