Le parc éolien européen passe les 100 GW

Par bioalaune publié le
1392 lectures

 

Un cap historique et symbolique vient d’être franchi par l’éolien européen qui passe les 100 Gigawatts (GW). Ce nouveau seuil de puissance équivaut à la production annuelle de 39 centrales nucléaires, 52 centrales à gaz et 62 centrales à charbon. C’est également l’équivalence consommation de 57 millions de foyers. Oui, 100 GW c’est beaucoup !

L’annonce a été faite en fin de semaine dernière par l’EWEA (European wind energy association). « Il faudrait brûler 72 millions de tonnes de charbon pour atteindre l’énergie éolienne produite chaque année » précise le président de l’EWEA, Christian Kjaer. D’ailleurs, une telle action relâcherait dans l’atmosphère quelque 200 millions de tonnes de CO2. Toujours selon le directeur de l’Association Européenne, le potentiel européen en vent reste très peu utilisé. Un travail conséquent reste à faire, des milliers d’emplois peuvent être créés.

Petit retour dans l’histoire. En Europe, les premiers parcs éoliens sont apparus au début des années 90. Cependant, plus de la moitié de la puissance éolienne actuelle a été mise en place ces six dernières années. L’Angleterre se place en pole position sur le classement européen.

Ce chiffre symbolique reste tout de même à relativiser, les 100 MW n’étant qu’une mesure de capacité. La production réelle d’électricité est moindre suite aux conditions météorologiques qui varient constamment. En effet, une éolienne fonctionne rarement non-stop contrairement aux réacteurs nucléaires qui ont la faculté de fonctionner des mois entiers.

En 20 ans, la puissance des éoliennes a été multipliée par 400. De nos jours, les plus importantes sont installées en pleine mer et ont une puissance maximale de 6MW. Actuellement, 13 parcs sont en chantier, en Allemagne, en Belgique et au Royaume-Uni, alors que 4 parcs français naviguent dans les houles administratives pour essayer de sortir la tête de l’eau.

 

 

Rédaction : Mathieu Doutreligne
Crédit photo : Dan

 

 

Commentaires