Cosmétique : le Bio est-il meilleur que le naturel ?

Par bioalaune publié le
11124 lectures

Le Bio et le naturel sont de plus en plus présents dans les magasins. Les fabricants améliorent leurs produits afin de répondre aux nouvelles exigences des consommateurs. Moins de chimie, plus de naturel. C’est une volonté partagée par beaucoup. Cependant, il est parfois difficile de s’y repérer.

Il existe un amalgame entre le naturel et le Bio. Bien souvent, les deux termes sont confondus. Parfois, le mot bio est injustement utilisé, parfois c’est le mot naturel qui est ambigu. En tant que consommateur, il faut s’efforcer de bien comprendre la différence entre ces deux termes pour mieux agir au quotidien.

Ces appellations, loin d’être synonymes, font référence à deux concepts écologiques. Les différences entre un cosmétique naturel et un cosmétique bio se situent principalement dans la composition du produit.

La certification biologique permet de prouver une certaine propreté des ingrédients, alors qu’un produit, même 100% naturel, ne donne pas d’information claire sur la provenance de ses matières premières et encore moins sur l’impact pour la planète lié à sa production. Un cosmétique naturel repose, en grande partie, sur la bonne foi de la marque et donc de la relation de confiance qui existe entre le producteur, le distributeur et le consommateur. A l’opposé, un cosmétique biologique est fabriqué à partir de matières premières suivies et contrôlées, de leur plantation à leur incorporation dans le contenant.

Aucun pourcentage d’ingrédients naturels n’est obligatoire dans les cosmétiques naturels, alors que les cosmétiques Bio en imposent 95% et se doivent de l’indiquer au consommateur sur l’emballage. Les 5% restant peuvent être des produits de synthèse, souvent difficiles à remplacer (parfums, conservateurs, agents de texture). La même ambiguïté de teneur est constatée avec les principes actifs et les ingrédients synthétiques, respectivement de 5% et 10% minimum dans les produits biologiques.

D’autres éléments de comparaison marquent les différences entre ces deux types de produits appartenant à la même catégorie. Quand le biologique impose des contenants biodégradables, une impression des packagings à l’encre écologique et un suremballage interdit, les cosmétiques naturels ne l’obligent pas

Un cosmétique naturel est constitué d’ingrédients issus de la nature, comme les plantes, le kaolin ou l’argile. Il ne contient pas (ou très peu) d’éléments chimiques ou de synthèse.
En réalité, le terme « naturel » est davantage un terme marketing, car son utilisation n’est modérée par aucun organisme, contrairement au label Bio. De plus, les cosmétiques naturels utilisent parfois des matières premières très controversées comme le phénoxyéthanol ou le parabène, qui sont des produits hautement toxiques pour l’environnement. Cependant ils ont cette volonté de proposer de meilleurs produits que les cosmétiques traditionnels, « moins mauvais » pour le corps et meilleurs pour la planète. Certaines marques sont d’ailleurs impliquées dans des programmes de développement durable.
Les cosmétiques naturels ne sont pas mauvais pour autant. Ce sont de bons produits, souvent à mi-chemin entre le bio et le traditionnel. Ces produits ne sont pas à mettre de côté. Ils essaient de surfer sur les deux tendances pour en tirer le meilleur.

Il faut savoir que certains produits bio ne sont pas certifiés biologiques. La labélisation est un processus onéreux pour une entreprise, les petits acteurs ne peuvent pas tous se le permettre. Vous pouvez ainsi trouver des cosmétiques naturels sans label Bio, mais qui le sont tout autant que d’autres, eux, labélisés.

Faites votre choix en fonction des produits en qui vous avez confiance et surtout, ceux avec lesquels vous vous sentez bien, qui s’intègrent dans votre mode de vie.

Rédaction : Sophie Kopacz

 

Lectures associées :
► Les astuces Bio pour éviter la perte de cheveux en automne 
► La lessive Bio à faire à la maison 
► Les aliments anti-fatigue pour l'automne

Commentaires