Taxe Nutella : la réponse de l’accusé

Par bioalaune publié le
3005 lectures

La semaine dernière, le Sénat a déposé un amendement visant à augmenter de 300% la taxe sur l’huile de palme : la fameuse taxe Nutella. Cet amendement a été adopté mercredi par la Commission des affaires sociales. Nutella ne compte pas changer la recette de sa pâte à tartiner et explique son choix à travers une publicité.

Ferrero, fabricant de la pâte à tartiner Nutella, a expliqué que le Groupe n'avait pas la volonté de modifier la recette de sa spécialité même si une taxe sur l'huile de palme qui entre dans la composition de son produit phare était votée. Frédéric Thil, patron du Groupe, à confirmé cette décision et explique : « on s’attaque à un produit fabriqué en France depuis cinquante ans et qui est l’un des préférés des Français. Les répercussions sont catastrophiques alors que les arguments avancés sont injustes ».

L’argument principal pour l’augmentation de la taxe sur l’huile de palme est son aspect néfaste sur la santé. Comme l’explique le nutritionniste Arnaud Coquelle « c’est partiellement vrai. Cela dépend surtout de l’usage que l’on en fait, de la dose quotidienne avalée. » Vous l’imaginez bien, les conséquences ne seront pas les mêmes sur la santé si vous en consommez à faible dose le matin ou si la pâte à tartiner est présente à tous vos repas.

De par son importante quantité d’acides gras saturés, l’huile de palme est depuis quelques années au cœur d’un grand débat au sein des professionnels de la santé. Cependant, aucun organisme officiel, aucune étude scientifique n’a montré une réelle dangerosité pour la santé.

Mais la question n'est pas là. Le véritable problème est son impact négatif écologique et la déforestation engendrée.

Sur l’ensemble de ces points, Nutella répond officiellement par une publicité présente dans la plupart des quotidiens de ce vendredi. Ferrero explique que l’huile de palme garantit l’onctuosité et la stabilité de la recette. Cette huile utilisée provient de Malaisie et de Papouasie-Nouvelle-Guinée. La marque affirme que d’ici à 2015, 100% de l’huile sera produite de manière durable afin de respecter les hommes et l’environnement avec pour objectif « zéro déforestation ».
Des efforts sont fait actuellement pour limiter la déforestation liée à l'huile de palme, l'huile de palme durable existe, mais les arguments de Ferrero sont techniquement difficiles à mettre en place.

Même si le Nutella est dans le collimateur, n’oubliez pas que l’huile de palme est présente partout, la moitié des aliments que nous consommons en contiennent (céréales, chips, margarine, biscuits, pains industriels, crème glacée, etc).

Ce débat sur l’huile de palme peut en amener d’autres, verrons-nous bientôt une taxe sur les sucreries, l’alcool (déjà fait) ou l’aspartame ? Pourquoi taxer les produits mauvais pour la santé et ne pas, au contraire, détaxer les bons produits pour les rendre plus accessibles à la consommation ? Les fruits, les légumes, les produits Bio…

Si vous possédez un smartphone, le site mesgouts.fr propose gratuitement une application pour être informé sur la composition des produits, et entre autres, réussir à reconnaitre ceux qui contiennent de l'huile de palme.

 

Publicité de Nutella expliquant son utilisation de l'huile de palme
Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Rédaction : Mathieu Doutreligne
Crédit photo : Suat Eman

 

À lire aussi :

Huile de Palme : un point noir écologique

A qui est vraiment destiné le régime sans gluten ?

Nous mangeons en moyenne 3 496 litres d’eau par jour

OGM : comment les rayer de la carte ?

 

Commentaires