Trucs et astuces pour un ménage écologique

Par bioalaune publié le
21875 lectures

Qui a dit que l’eau de javel et autres détergents agressifs étaient indispensables pour faire briller son intérieur ? Des produits simples et naturels utilisés par nos grands-mères se révèlent tout aussi efficaces que les préparations industrielles. Voici une fiche pratique pour y voir plus clair.

Le ménage : pas si clean pour l’environnement !

Bon nombre des produits utilisés couramment pour le nettoyage domestique contiennent des ingrédients toxiques, nocifs à la fois pour la santé et pour l'environnement. L’utilisation d'aérosols, la fabrication de produits contenant des substances polluantes et corrosives, le suremballage et l’usage de lingettes ou d’éponges à outrance... Tout cela a un impact sur la planète, mais aussi sur notre santé.

En effet, un produit ménager est composé d’agents nettoyants, d’adjuvants, d’un agent de blanchiment et d’autres composants comme par exemple des parfums, des azurants optiques ou des enzymes, qui peuvent agir de manière agressive sur la peau. L'industrie des détergents pétrochimiques développe des produits de nettoyage qui ne sont ni solubles ni biodégradables et se retrouvent sous forme d’écume jusque dans la mer. Ces cocktails toxiques brûlent les écorces, contribuent à la perturbation endocrinienne des poissons et des cétacés, à l'eutrophisation des cours d'eau avec la prolifération d’algues, etc.

Les ingrédients magiques du ménage au naturel

Bonne nouvelle : des produits entièrement naturels peuvent remplacer javel, produit vaisselle et consœurs. Il se peut même qu’ils soient déjà dans vos placards…

Le vinaigre : des pouvoirs insoupçonnés

C’est la base, et pourtant, nous sommes trop peu à l’utiliser pour laver nos vitres ou nettoyer nos meubles. Le vinaigre blanc est connu et reconnu pour ses facultés antiseptiques, antibactériennes et détartrantes. C’est en clair le désinfectant le plus naturel qui soit puisque parfaitement biodégradable. Pourquoi le vinaigre blanc plutôt que le rouge ? Tout simplement pour ne pas risquer de tacher votre mobilier. Il est totalement biodégradable et non toxique pour l'environnement. Et moins connu : il est l’allié naturel et efficace contre les mauvaises odeurs.

Le bicarbonate de soude : une poudre blanche bienfaisante

C’est un minéral composé de carbonate de sodium et de bicarbonate de sodium. Ses qualités : biodégradable, non inflammable et se conserve longtemps. Généralement, ses vertus sont reconnues en cuisine, mais aussi en médecine (contre les maux d’estomac). En revanche, on connait moins ses facultés décapantes, qui tiennent du pouvoir abrasif de ses grains. Résultat : on peut l’utiliser aussi bien sur de vilaines taches que pour rafraichir tissus et tapis, polir les métaux ou encore absorber les mauvaises odeurs. C'est donc avec le vinaigre, le deuxième incontournable des produits ménagers fait-maison. On peut le trouver en conditionnement de 1kg dans les magasins bio ou les drogueries.

L’eau de javel, l'ennemi à abattre ?

Après tant de matraquage publicitaire, on aurait presque du mal à le croire. L'eau de javel est pourtant un produit nocif, à la fois pour l’environnement et votre santé. Elle peut provoquer des brûlures sur la peau, les yeux et l’inhalation des émanations peut causer des maux de tête et nausées. Pourtant, que ce soit en entreprises, hôpitaux, bars et restaurants (...), les services de nettoyage ne semblent plus pouvoir s'en passer. La déviance hygiéniste de vouloir tout désinfecter est pourtant illusoire dans nos intérieurs, où le risque d'une grave contamination est quasi-nul. Quoique l'on fasse il y aura toujours des germes, qui ne sont pas forcément toxiques et nocifs (sans germes, pas de système immunitaire!).  Autant l’accepter et se mettre aux détergents bio !

Trop de lingettes… non recyclables 

40% des ménages français les utilisent pour faire le ménage. Pourtant, ces petites lingettes imbibées, souvent choisies en lieu et place du bon vieux chiffon par facilité, font polémique. Et pour cause, elles sont jetables à merci et surtout, onéreuses. Leur utilisation entrainerait jusqu’à trois fois plus de déchets qu’un spray. Un argument auquel les fabricants rétorquent que l’usage d’une lingette permet de réduire d’un tiers l’utilisation directe d’un produit ménager. Quoiqu’il en soit, passer au chiffon microfibre, ne coute rien. L’environnement et vos économies s’en porteront mieux.

Produits d’entretien bio : quels sont les labels de confiance ?

Pour aller plus vite ou pour s’éviter de jouer les laborantins, certains préfèrent les produits écologiques prêts à l'emploi. Pour les guider, des labels existent, qu’ils soient officiels, comme l'Ecolabel européen et NF Environnement, ou collectifs, comme Nature & Progrès et Ecocert.

 Attention, tous ces labels restent des indicateurs et ne certifient pas l'absence totale de molécules issues de la pétrochimie. Il n'est pas possible de les considérer comme des labels bio standards car les produits d'entretien contiennent souvent de grandes quantités d'eau (qui ne peut être certifiée bio, comme dans le cas des cosmétiques).

Nature & Progrès

Nature & Progrès est une association créée en 1964 par des producteurs et des consommateurs, qui a rédigé de nombreux cahiers des charges, pour toutes catégories de produits bio ou écologiques. C'est un des organismes certificateurs les plus fiables, parce qu'il est d'abord le seul à garantir 100% de composants bio. Ensuite, parce qu'il n'est attribué à une marque seulement si 70% des produits de cette dernière comportent le label Nature & Progrès. Au lieu d'avoir une approche focalisée sur un produit, cette association a donc une démarche globale, prenant en compte l'engagement durable de l'entreprise.

Ecocert

De son côté, le label Ecocert offre les garanties suivantes : absence de produits issus de la pétrochimie, recours aux ingrédients issus de l'Agriculture Biologique chaque fois que possible, choix des procédés de transformation les moins nocifs possibles pour l'environnement, recours aussi limité que possible aux ingrédients de synthèse... D’autre part, le label s’engage à réduire les emballages et incite à limiter les déchets inutiles avec la mention de conseils d'utilisation et l'incitation à l'usage d'éco-recharges.

Ce dernier est plus courant que le label Nature & Progrès mais les 2 labels sont en général quasiment absents des produits vendus en grandes surfaces. On a plus de chances de les trouver en magasins bio ou grossistes solidaires.

L'Ecolabel européen

La norme européenne vous est sans doute plus connue de tous. Le logo de la fleur européenne est effectivement présent sur la plupart des produits ménagers écolos vendus en grandes surfaces. L'Eco-label européen garantit des produits partiellement biodégradables, ayant le moins d'incidence possible sur le milieu aquatique et une efficacité équivalente à celle des produits traditionnels.

En principe le Label Ecologique Européen garantit des produits exempts de substances dangereuses, mais en regardant de près son cahier des charges, on s'aperçoit qu'il autorise le chlore, la soude, l'ammoniaque et les parfums de synthèse, des produits chimiques potentiellement nocifs.

Ce label est attribué après certification et contrôle par un organisme indépendant agréé.

NF Environnement

NF Environnement est l'équivalent français de l'Ecolabel européen. C'est une marque volontaire créée en 1991 et délivrée par l'AFNOR (Association Française de Normalisation) sur demande de l'industriel. Ce label donne les mêmes garanties que l'Ecolabel européen : un impact réduit du produit sur l'environnement, dans le cadre d'une approche globale basée sur tout le cycle de vie du produit (ingrédients naturels, méthode de fabrication, consignes d'utilisation claires sur l'emballage, pollution...).

Rédaction: Alicia Munoz

Commentaires