Manger cru ou végétal : les nouvelles tendances pour 2013

Par bioalaune publié le
7949 lectures

Devenir crudivore ou végétalien, voilà les deux nouvelles tendances qui vont faire parler d’elles en 2013. Mode passagère ou nouvelle habitude alimentaire ? Faisons le point sur ces deux choix d’assiette qui incitent à la consommation bio et locale, en plus de leurs spécificités respectives.

Manger cru pour mieux se porter

Certains produits traditionnels associés à la gastronomie française s’avèrent être hyper caloriques, surtout les produits phares de Noël. On pense au foie gras, à la bûche de noël, et autres. L’heure est venue de changer ses habitudes pour finir 2012 et commencer 2013 sur de bonnes bases. Certains régimes alimentaires déjà bien reconnus vont prendre de l’essor en 2013. Les crudivores vont faire parler d’eux.

Comme son nom le sous-entend, être crudivore impose de se nourrir exclusivement d’aliments crus. Il existe plusieurs catégories de crudivores :

  • Les crudivores carnivores (qui se nourrissent principalement de viande)
  • Les crudivores végétariens (régime végétarien uniquement à base d’aliments crus)
  • Les crudivores végétaliens (ils sont principalement frugivores)

Les adeptes du cru sont convaincus que la cuisson des aliments à plus d’impacts négatifs que de d'effets bénéfiques pour l’organisme. C’est le fondement de leur habitude alimentaire. Même si aucune étude ne le montre pour le moment, les crudivores soutiennent différents arguments : la digestion des aliments cuits demande plus de ressources à l’organisme, à différents niveaux la cuisson élimine les sels minéraux, les vitamines et une partie du capital enzymatique. Toutes ces destructions faites par la cuisson empêchent notre organisme d’être le plus efficace possible face à la désintoxication. Selon ses partisans, le crudivorisme est le régime alimentaire anti-cancer.

Valérie Cupillard, auteur du livre Tout cru est une bloggeuse crudivore. Elle affirme que manger cru est un cadeau fait à son estomac, car bénéficier de repas digestes est l’un des principaux avantages tirés du manger cru. Valérie Cupillard explique son choix alimentaire : « lorsque les aliments ne sont pas cuits, on capte tous les minéraux et vitamines. On bénéficie aussi de la richesse enzymatique des noix ou des graines quand on les fait un peu tremper avant de les manger ». Découvrez les menus de fêtes concoctés par la bloggeuse : menu cru pour un réveillon bio

Une assiette 100% verte pour les végétaliens

Pour ceux qui ont toujours été répugné à manger des animaux, soit pour l’action en elle-même, soit à cause de la grande consommation implicite de matières premières, pensez à devenir végétalien. Ce régime alimentaire exclut toute chair animale (bœuf, poulet, poisson, crustacé, etc.) et tous les produits issus des animaux (œuf, lait, etc.). Pour les réfractaires et avant d’en penser quoi que ce soit, sachez que tous les types de cuisines sont possibles en « végétalisant » les recettes, c'est-à-dire en remplaçant les viandes par des alternatives issus des végétaux.

Caroline Pivain, fondatrice du Gentle Gourmet Café et membre de l’association Paris Vegan Day, prépare des repas 100% vert dans sa brasserie Parisienne. Cette végétalienne travaille avec des produits bio, presque tous made in France. Dans l’élaboration de sa cuisine, Carloline Pivain se sert de « faux gras » venant de pomme de terre, de chorizos végétaux, de glaces de sirop d’érable à base de lait de soja et bien d’autres produits. La végétalisation permet un large choix de cuisines. Seul inconvénient, cette transformation des habitudes alimentaires demandent du temps et de nombreuses connaissances des astuces et techniques.

Selon notre experte, les avantages à tirer à devenir végétalien sont double. Premièrement, il faut passer le cap afin de diversifier son alimentation, car on ne manque de rien, tout ou presque peut être recréé. Deuxièmement, parce que le végétalien s’engage derrière une véritable réflexion vis-à-vis de son alimentation. La démarche du végétalien est écologique en plus d’être éthique envers les animaux et les pays du Sud. Autre avantage méconnu, arrêter de manger des animaux pour sentir meilleur. En effet, la viande nous donne cette odeur étrange que les Japonais détectent et ne supportent pas.

Devenez végétaliens ! Vous découvrirez plein de nouvelles recettes : tofu, tempeh, quinoa, millet, épeautre, goji, jacquier, graines germées.

En plus de ces trois points, des études ont montré que les végétaliens ont tendance à tomber moins souvent malades que les omnivores. Ce régime diminue le risque d’AVC, améliore le transit intestinal, fera diminuer votre poids et votre taux de cholestérol.

L’idée principale de ces deux tendances est de se mettre au vert, encore plus que d’habitude. De penser à soi et à la planète en adoptant une habitude alimentaire différente, le tout à base de produits bio et locaux. Voilà ce que nous réserve l’année 2013. A ces pratiques alimentaires, retenez qu’aucune n’a la prétention d’être miraculeuse. Ils vous apporteront toutefois plus de bienfaits que d’inconvénients. Au final, tout est une question d’éthique, de choix et d’expériences.

Rédaction : Mathieu Doutreligne

 

Commentaires