Léonardo DiCaprio met le Bio à la Une

Leonardo DiCaprio devant un iceberg
Leonardo DiCaprio met le Bio à la Une
Par bioalaune publié le
2557 lectures

Leonardo DiCaprio arrête le cinéma pour sauver la planète. L’acteur veut faire une pause dans sa carrière pour se vouer à l’environnement et aider à changer le monde.

En ce moment à l’affiche de Django Unchained, la star sort de deux longues années de tournage. Il s’estime fatigué et compte prendre du temps à l’écart des caméras pour se consacrer à la planète.

Interrogé par le quotidien allemand Bild, il déclare « je suis quelque peu épuisé. Je vais prendre une longue, longue pause à présent. J’ai fait trois films en deux ans et je suis juste éreinté. J’aimerais améliorer le monde, un peu. Je traverserai le globe en multipliant les bonnes actions pour l’environnement. »

L’acteur de 38 ans est depuis longtemps engagé. Il essaie régulièrement de convaincre ses amis aux actions écologiques ou aux donations en montrant l’exemple. En effet, tous les ans il fait un don d’un million de dollars à l’organisation mondiale de protection de l’environnement WWF. Ce n'est pas tout. En 2007, il écrit La 11e Heure (un documentaire écolo) après avoir pris part à la série TV Greensburg. Avec l’un de ses amis d’enfance, Tobey Maguire (le spiderman), il compte produire un film sur le trafic d’animaux sauvages sans forcément prendre un rôle d’acteur, car n’oubliez pas qu’il compte faire une « longue pause » dans sa carrière.

Même avec plusieurs projets en tête, la star n’a pas encore affiché ce qu’il comptait faire pendant cette pause à durée indéterminée. Dans l’ensemble, il veut essayer de faire changer l’opinion commune sur certains problèmes majeurs : arrêter d’utiliser le pétrole comme source primaire d'énergie ou manger bio. Il détaille : « mon toit est recouvert de panneaux solaires. Ma voiture est électrique. Une personne normale ne roule pas plus de 50 km par jour. Cette distance peut être réalisée grâce à la transformation d’un simple bouchon… ».

Leonardo DiCaprio semble donc vouloir passer d’un rôle d’acteur fictif à un rôle d’acteur écologique. Un choix raisonnable selon vous ?

Rédaction : Sophie Kopcaz

Commentaires