Vous êtes ici

Alimentation

Les bienfaits du lait d'ânesse

0 commentaire

Le lait d'ânesse, utilisé depuis l'antiquité, parfois comme boisson de luxe, s'avère être une potion extrêmement riche en bienfaits, pour le bien-être et la santé du corps.

"Un âne ne trébuche pas 2 fois sur la même pierre"

Disponible, sensible, calme, doux, sympathique et de contact plutôt réfléchi (ce qui le fait souvent passer pour un entêté), notre gentil petit âne s'éduque mais ne se dresse pas car il a horreur des tyrans ! Néanmoins, un âne bien élevé et bien compris par ses maitres donnera entière satisfaction.

Il y a un million d'années environ apparaissait les équidés. La domestication de l'âne serait, selon les auteurs, antérieure ou postérieure à celle du cheval mais je laisse le soin aux spécialistes et passionnés d'en débattre. Fidèle compagnon de l'homme, il figure sur les plus anciens papyrus d’Égypte.

En raison de son faible coût d'entretien et de sa polyvalence, il fut longtemps un outil de travail indispensable au sein des exploitations agricoles et surtout très utile pour le portage : sa constitution se prêtant bien au port du bat et marchant vaillamment sur les chemins pierreux et escarpés, il a toujours été utilisé pour transporter des marchandises. En France, il a longtemps participé aux labours. Compagnon fidèle de l'homme, il l'a accompagné, à la guerre, dans les courses d'ânes, pour promenade des enfants, dans dans les cirques avec les clowns et aujourd'hui c'est un animal de compagnie  toujours très apprécié.

Le plus triste dans cette histoire d'âne reste le ''bonnet d'âne'' mais l'origine de cette tradition est controversée alors nous ne retiendrons que la "bonne" évidemment : les amoureux des longues oreilles racontent que l'on mettait un bonnet d'âne aux cancres pour qu'un peu de l'intelligence des ânes se transmette à ces enfants !

Après cette petite présentation, je vais vous parler de ce qui nous intéresse aujourd'hui...

Le précieux lait d'ânesse

Nos anciens avaient compris bien avant nous, la composition exceptionnelle de ce bon lait :

Connu depuis la plus haute antiquité, considéré comme un produit rare et précieux qui a donné naissance aux premiers soins de peau des reines d’Égypte, ce précieux breuvage composait le bain quotidien de Cléopâtre et Néfertiti. Hérodote, historien grec et grand voyageur disait déjà de lui : "il nourrit, fortifie et stimule !" Quant à Poppée, favorite de l'empereur romain Néron, elle s'appliquait en guise de masque de beauté des tranches de pain imbibées de lait d'ânesse. Et bien plus tard, François 1er, roi de France, éreinté par les guerres et les excès suivra les conseils d'un médecin de Constantinople en faisant une cure de lait d'ânesse soit disant miraculeuse et dira à ce sujet :

« Un jour d’une ânesse
Le lait me rendit la santé
Et je dois à cette circonstance
Davantage aux ânes qu’à la faculté. »

Il y eu aussi Pauline Bonaparte, sœur de Napoléon 1er, Marie Josèphe Rose Tascher de la Pagerie qui deviendra Joséphine Beauharnais son épouse, puis la non moins célèbre Élisabeth, impératrice d’Autriche Hongrie, plus connue sous le nom de «Sissi» qui apprécieront les vertus du lait d'ânesse.

Au XIXème siècle, des ânesses déambulaient dans les rues des grandes villes, conduites par des marchands qui prévenaient de leur passage en criant "Lait d'ânesse, du bon lait d'ânesse !". Ce lait était consommé par les belles Dames de cette époque pour préserver l'éclat et la souplesse de leur peau et les plus pauvres n'en achetaient que pour un enfant malade ou un vieillard. Dans les orphelinats de Paris on faisait téter directement les bébés au pis de l'ânesse car sa composition est très proche de celui de la femme.

Composition

De par sa composition, le lait d'ânesse présente beaucoup d'affinités avec le lait maternel et renferme :

  • de nombreuses vitamines (A, B1, B2, B12, D, C, E),
  • des minéraux et oligoéléments (calcium, magnésium, phosphore, sodium, fer, zinc...),
  • des biostimulines (immunoglobulines),
  • des enzymes (oxydase, diastase...),
  • des alkyl-glycérols intervenant dans la défense immunitaire.

Le lait d'ânesse est très digeste car il contient peu de caséine et de matière grasse et c'est d'ailleurs pourquoi il n’existe pas pas de fromage, de yaourt ni de beurre à base de ce lait.

Bienfaits sur la santé

La composition exceptionnelle du lait d'ânesse représente un complément revitalisant, régénérant et fortifiant recommandé aux enfants, aux personnes âgées, fatiguées ou tout simplement soucieuses de leur équilibre physique et psycho-émotionel. Il renforce les défenses naturelles et il est bénéfique pour toute la sphère digestive. Ses ferments renforcent la flore intestinale, améliorent le transit et favorisent la détoxification du foie.

Le lait d'annesse permet également de lutter contre les toux rebelles et les bronchites. C'est une aide précieuse pour lutter contre l'immuno-déficience lors de chimiothérapie ou de maladie de longue durée.

Des vertus dermatologiques

En dermatologie, ce lait qui contient beaucoup d'acides gras et de vitamines A, E et F est très bénéfique pour les peaux sèches et pour lutter contre les rides : c'est un tenseur naturel qui prévient le vieillissement cutané.

Il est efficace pour les peaux à problème car dépuratif et reconstituant, il agit particulièrement sur les dérèglements cutanés liés au stress en rééquilibrant le système nerveux grâce aux acides gras essentiels qu'il renferme.

  • Protéines, phospholipides, céramides et glucides qui le composent lui confèrent des propriétés adoucissantes et restructurantes.
  • Particulièrement bien toléré, il convient à toutes les peaux : allergique, fragile, irritable, sèche, à problème (eczéma, dartre, psoriasis....) et normale.

Conseil pratique

Pour terminer, je vous propose un bain au lait d'ânesse pour un bien-être renforcé. Commencez par allumer quelques bougies, mettez une musique relaxante. Douchez-vous, effectuez un gommage pour que votre peau soit très propre et encore plus réceptive aux bienfaits de ce bain. Continuant en faisant couler votre eau à une température de 37° environ, versez 4 tasses de lait d'ânesse, 4 cuillerées d'huile de jojoba (ou d'huile végétale de votre choix) puis délassez-vous dans ce bain une quinzaine de minutes. Au sortir, vous aurez la peau très douce et vous pourrez vous lover dans un peignoir bien douillet !


Chantal Pineaux
Rédactrice du blog :

 

Réagir à cet article

Votre commentaire sera publié directement et modéré à postériori.