Tennis : 10% des balles sont recyclées en France

Par Mathieu Doutreligne publié le
2699 lectures

L’initiative -Balle Jaune- récupère depuis 2008 les balles de tennis usagées pour leurs éviter le triste sort de la poubelle, et dans le but de fabriquer des terrains de sports. A l’occasion de Rolland Garros, le recyclage fait la Une.

A l’heure ou Jo-Wilfried Tsonga fait des prouesses sur la terre battue de Roland Garros, il est bon de constater que le recyclage gagne tous les domaines, le tennis en particulier. En effet, en France 10% des balles utilisées sont maintenant recyclées. Chiffre qui semble faible est à relativiser lorsqu’on sait que 14 millions de balles de tennis sont vendus chaque année. Notre Grand Chelem tricolore et les clubs de tennis français jouent le jeu du recyclage et c’est une bonne nouvelle.

Les balles usées sont recyclées, non pas pour fabriquer de nouvelles balles jaunes, mais pour concevoir des terrains de sport pour les hôpitaux et les centres éducatifs. À ce jour, 19 structures ont pu être aidées. Cette opération, simplement nommée « balle jaune », collecte depuis 2008 dans toute la France les balles de tennis usagées.

« Cette engagement pour la planète comme pour des gens moins chanceux (volet social) fait partie de la mission d’une fédération comme la nôtre, c’est une question de responsabilité » déclare Jean Gachassin, président de la Fédération française de Tennis. Le vice-président Jean-Luc Tenedos rappel lors de la conférence de presse de Roland-Garros qu’une balle de Tennis met plusieurs milliers d’années à se décomposer dans la Nature. Une balle de tennis a une durée de vie très courte (1 à 2 ans) mais a besoin de 25 siècles pour décomposer les 53g de matière qui la compose. Monsieur Tenedos affirme également que plus de 4 millions de balles ont déjà été recyclées depuis le début de l’opération. En 2013, ce sont 10% de balles utilisées qui sont recyclées, la majorité provenant des clubs de tennis. En pensant au 90% restant, le potentiel de développement est encore très grand.

Techniquement, les balles récupérées sont broyées. La feutrine est retirée du caoutchouc, ce qui offre une matière première brut et de nombreuses possibilités. 50.000 balles jaunes peuvent recréer 100m² de surface synthétique. Sont ainsi fabriqués des aires de jeux, des pistes d’athlétisme ou autres terrains de sport. Il faut toutefois avoir à l'esprit que si l’opération recycle les balles, elle se désintéresse des boîtes de balles, qui ne sont pas encore recyclées, mais qui ont le potentiel pour l’être.

Cette année, l’intégralité des 60.000 balles utilisées pendant Rolland Garros seront recyclées grâce à l’initiative Balle Jaune. Arnaud Clément, parrain de l’opération et capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis aime rappeler : « aujourd’hui, c’est dix pour cent des balles qui sont collectées, mais avant, c’était 100% des balles qui n’étaient pas recyclées ».

Commentaires