Le saumon de Norvège est dangereux pour la santé

Par bioalaune publié le
20199 lectures

 

 

Le gouvernement norvégien a fini par admettre que le saumon d’élévage du pays présentait de gros risques pour la santé, et plus particulièrement pour celle des femmes enceintes, des adolescents et des nourrissons.

 

Le saumon d’élevage en provenance de Norvège contient des polluants organiques particulièrement nocifs, tels que le PCB et le dioxine ainsi qu’un insecticide, le diflubenzuron. Ce dernier a été déclaré hautement toxique pour les organismes aquatiques par l’Autorité européenne de sécurité alimentaire en 2009 , tandis que les deux substances précédentes sont connues depuis longtemps pour leurs effets délétères sur la santé de l’homme. 

 

Le docteur Anne-Lise Bjorke Menson, membre du laboratoire de biochimie de Berge, explique que “les pollulants retrouvés dans le saumon d’élevage ont une mauvaise influence sur le développement du cerveau, et sont associés à l’autisme, à l’hyperactivité et à la baisse du Q.I”. En 2006 déjà, le Comité scientifique pour la sécurité alimentaire soulignait les dangers du saumon d’élevage, mais l’agence norvégienne de la Santé n’avait jamais suivi ces recommandations, allant même jusqu’à encourager la consommation de ce poisson minimum 2 à 3 fois par semaine au nom de ses “innombrables vertus”. La russie avait, elle, stoppé ses importations de saumon norvégien dès 2006 par mesure de précaution.

 

Il aura fallu que le journal norvégien VG dénonce les effets nocifs de la consommation de saumon d'élevage traditionnel pour que le gouvernement se décide à publier un communiqué de presse dans lequel il conseille aux femmes enceintes et aux jeunes de ne pas manger de saumon plus de deux fois par semaine. Or, selon les scientifiques norvégiens, il ne faudrait plus en consommer du tout.

 

Si cette recommandation n’a pas été rendue publique plus tôt, c’est bien évidemment pour une histoire de gros sous. Avec 1.2 millions de tonnes produites chaque année, la Norvège est la première exportatrice de saumon dans le monde. Cette activité génère 29 millards d’euros par an et constitue donc un secteur clé de l’activité économique du pays. On comprend donc pourquoi cette information a mis autant de temps à parvenir aux oreilles du consommateur. Et les autorités souhaiteraient justement qu’elle se cantonne aux Norvégiens, afin de garantir ses exportations dans le reste du monde. En France, on consomme environ 2.3 kilos de saumon norvégien par an sur les 161 175 tonnes importées chaque année, soit 15% de la production du pays nordique.

 

Interrogée à ce sujet, Véronique Paulet, chef de produit chez  Phare d'Eckmühl précise que l'élevage biologique de saumon n'est pas concerné par ce nouveau scandale alimentaire : " Nous nous fournissons dans les élevages biologiques de Grande Bretagne et d'Irlande, nous n'utilisons pas  de saumon norvégien issu de l'élevage traditionnel." Le saumon norvégien d'origine biologique, lui non plus, ne présente aucun risque.

 

Rédaction : Justine Chrisment

 
Commentaires