Le venin d'abeille détruit le virus de sida

Par bioalaune publié le
5687 lectures

Albert Einstein aurait un jour dit “ Si les abeilles venaient un jour à disparaître, l’homme n’aurait plus que quatre années à vivre”. Cette citation prend aujourd’hui tout son sens. Indispensable à la production agricole, il semblerait que cette formidable petite bête puisse aussi venir à bout du virus du sida. 

C’est une avancée scientifique porteuse d’espoir pour tous les malades du sida. Des chercheurs de la Washington University of Saint Louis ont mis au point des nanoparticules chargées de mélitine, une toxine extraite du venin d’abeille, et qui aurait la capacité de détruire le virus du sida.

Cette toxine est capable de percer l’enveloppe protectrice de plusieurs virus, dont le VIH. Joshua L.Hood explique que cette découverte pourrait servir à la production d’un gel vaginal : “ Nous espérons que dans les zones où le taux de prévalence du VIH est important, les gens pourront utiliser ce gel comme un moyen de prévention pour empêcher l’infection initiale”.

Après des années de recherche, ces nanoparticules sont désormais capables d’identifier cellules saines et cellules infectées par le virus du sida, ce qui pousse à croire que de nouveaux traitements pourront être administrés aux patients atteints par le VIH. Ces derniers comporteraient l’avantage de supprimer le virus, contrairement aux rétroviraux, dont l’action limite “seulement” sa progression.

Plus que jamais, sauvons les abeilles.

Rédaction : Justine Chrisment

 

Commentaires