Soja et tomate, le duo anti-cancer de la prostate

Par bioalaune publié le
5101 lectures

Une récente étude scientifique démontre qu’une alimentation à la fois riche en soja et en tomate permet de réduire le risque de cancer de la prostate.

 L’étude a été réalisée par des chercheurs de l’Université de l’Illinois aux Etats-Unis et relayée par la revue Cancer Prevention Research. Sur des souris génétiquement modifiées pour développer un cancer virulent de la prostate, on a testé 3 régimes différents afin de démontrer l’efficacité du soja combiné à la tomate pour éviter de développer un cancer de la prostate.

 Certaines souris étaient nourries exclusivement avec une combinaison de soja et de tomate, d’autres seulement avec de la tomate ou du soja, et les souris restantes n’ont consommé aucun de ces deux aliments. Résultat, 100% des souris qui n’ont consommé ni tomate ni soja ont développé un cancer de la prostate, contre 45% de celles soumises à un régime combinant tomate et soja.

En ce qui concerne les rongeurs qui ont consommé uniquement des tomates ou du soja, 60% d’entre eux ont développé un cancer de la prostate. Des conclusions qui semblent clairement indiquer le rôle significatif du soja dans la prévention du cancer, notamment grâce à sa forte concentration en isoflavones.

D’autre part, il semblerait qu’ils soient encore plus efficaces lorsqu’on les combine au lycopène contenu dans les tomates. Les chercheurs préconisent donc une grande consommation de ces deux aliments pour les hommes de plus de 55 ans, à raison de 3 à 4 portions de tomate hebdomadaire et d’1 à 2 portions de soja par jour (à consommer sous ses différentes formes : yaourt, crème dessert, tofu, en salade...).

Attention cependant à prendre en compte les différences de métabolisme entre humains et rongeurs avant d’en tirer des conclusions hâtives. S’il existe bel et bien une corrélation entre consommation de ces deux légumes et baisse du risque de cancer, les pourcentages observés chez les souris ne seront pas identiques à ceux mesurés chez des humains.

Rédaction : Justine Chrisment

 

Commentaires