Le barbecue, pas si écolo

Par bioalaune publié le
4261 lectures

Pas un seul été sans barbecue. Ce moment de convivialité incontournable qui réunit petits et grands autour d’un repas en pleine nature est indissociable de l’arrivée des beaux jours. On pense souvent qu’un barbecue est écologique, et qu’il nuit moins à l’environnement que d’allumer son four... Mais qu’en est-il vraiment ?

Pas si écolo, le barbecue...

Les puristes du barbecue prônent l’utilisation du charbon de bois, or il est très toxique et polluant. Lors de la combustion, le charbon de bois rejette des particules fines qui s’avèrent nocives pour les poumons ainsi que du gaz à effet de serre, ce qui contribue à aggraver le problème de la couche d’ozone. On estime qu’environ 6.8 grammes de gaz carbonique sont relâchés dans l’air lors d’une session de barbecue. De plus, utiliser du charbon de bois, c’est contribuer à la déforestation et à la perturbation de l’écosystème... Sympa, le barbecue, mais pas très écolo.

Les allume-feux liquides à proscrire 

Autre problème, les allume-feu liquides. Ces produits contiennent souvent du pétrole, ce qui favorise la combustion mais pollue considérablement l’atmosphère. On évite donc d’utiliser des allume-feu liquides et on privilégie la bonne vieille méthode traditionnelle : papier et brindille. On peut aussi utiliser un allume-feu électrique, qui est une bonne alternative, pas trop polluante. Dans tous les cas, préférez le charbon 100% naturel afin d’éviter les additifs que certains producteurs ajoutent dans les briquettes. Le bilan C02 du charbon de bois reste toutefois acceptable : il ne rejette que le CO2 que le bois a accumulé au cours de sa vie.

Le barbecue au gaz, la bonne alternative.

Pour respecter la planète, pas besoin de se priver de barbecue pour autant. Il existe des barbecues au gaz très efficaces et très peu polluants. Il faut savoir que le gaz naturel et le propane brûlent beaucoup plus proprement que le charbon, et les émissions de gaz à effet de serre sont donc moindres. En plus, ils ont l’avantage de cuire les aliments très rapidement et de nécessiter peu d’entretien. Une bonne alternative au barbecue électrique, beaucoup plus compliqué à installer dans un jardin et qui consomment énormément d’électricité. Le barbecue écolo, pour profiter de l’été tout en préservant la planète.

Rédaction : Justine Chrisment

 

Commentaires