Des plantes dépolluantes pour purifier la maison

Par bioalaune publié le
16523 lectures

 On associe souvent la pollution aux espaces extérieurs, à tord. Il faut savoir que l’air intérieur est en moyenne 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur, alors que nous y passons en moyenne 80% de notre temps.

Des substances polluantes et toxiques

Les substances qui polluent notre intérieur proviennent en générale des produits ménagers, du chauffage, des animaux de compagnie, de la fumée de tabac, de la poussière, et de la combustion des graisses végétales et animales. On retrouve aussi de nombreux composés organiques volatiles (COV) dans les bureaux, dues aux peintures, aux matériaux de construction et au meublier.

Ces substances peuvent, à long terme, poser des problèmes de santé chez les personnes qui y sont très exposées, notamment une toux chronique, des maux de têtes, l’irritation des yeux, des bronches et de la peau. On peut bien sûr ouvrir la fenêtre afin d’aérer les pièces polluées, mais lorsqu’il fait -10 degrés dehors, ce n’est pas forcément une bonne idée : premièrement, car on risque d’attraper une pneumonie mais aussi parce qu’on pourrait se faire des ennemies parmi nos collègues frileux(se).

La bioépuration, pour dépolluer naturellement

Un chercheur américain à la NASA, William Wolverton, spécialiste des sciences et de l’environnement, s’est penché sur les vertus des plantes pour dépolluer naturellement les milieux urbains. Ses recherches sur la bioépuration, ou “purification par le vivant”, ont permis de d’identifier les plantes ayant un impact significatif de la réduction de la pollution. En résumé, ces plantes absorbent les substances polluantes qu’elles utilisent comme nutriments et rejettent de l’oxygène dans la pièce polluée...

Une bonne raison supplémentaire de mettre un peu de vert dans sa maison ou au bureau. On recense environ une trentaine de “plantes dépolluantes”. Afin de vous aider à mieux choisir la plante la plus adaptée à la pièce que vous désirez purifier, voici quelques idées :

  • Pour le bureau, afin de lutter contre la pollution engendrée par les appareils éléctroniques, du Benzen et du Toluène, les places à privilégier sont le Cactus, l’Anthurium, le Lierre ou le Palmier.  
  • Pour la chambre, ou l’on passe en moyenne ⅓ de sa vie, les Chrysanthèmes, le Croton, le Cyclamen, ou l’Azalée aident à se débarasser du Benzène, du Trychlorétilène ou du Xylène présents dans l’air.
  • Pour la cuisine, afin de lutter contre le monoxyde de carbone, rien de mieux que de disposer une Fougère de Boston, une Orchidée Papillon, un Rhapis ou un Anthurium.
  • Pour la salle de bain, souvent polluée par des produits d’entretien et nettoyants, on mise sur une Azalée, une Dracanea Fragans et Marginata, ou un Ficus. Si vous leur prodiguez les soins nécessaires, ces plantes amélioreront votre cadre de vie. Il est même prouvé qu’elles diminuent le stress et améliorent le bien-être.

La nature n’a décidement que du bon...

Rédaction : Justine Chrisment

Commentaires