Le prix des fruits et légumes bio s'envolent

Par bioalaune publié le
3299 lectures

Manger 5 fruits et légumes, une recommandation sanitaire désormais intenable pour de nombreuses familles si l’on en croit l’étude de Familles Rurales parue il y a quelques jours dans la presse nationale.

Les fruits et légumes ont connu une hausse vertigineuse depuis l’an dernier à la même date, et le budget des familles en prend un coup. L’écart entre produits conventionnels et produits bio est encore plus important, une mauvaise nouvelle pour les consommateurs soucieux de leur santé. En moyenne, on enregistre une hausse de 14% pour les fruits et de 17% pour les légumes par rapport à l’an dernier à la même date.

La plupart des fruits et légumes sont concernés par cette hausse, les plus touchés étant la courgette, la poire et la pomme. Seul le prix du kilo de cerises a diminué par rapport à août 2012. Pour contrer cette hausse des prix, la France importe de plus en plus de fruits et légumes: sur un panier de 16 fruits et légumes, 10 provient de l’étranger contre 5 l’an dernier.

La note risque d’être encore plus salée pour ceux qui s’approvisionnent au marché : un panier de fruits et légumes coûte en moyenne 43.05 euros en hard discount, 51.57 euros en supermarché contre 55.24 euros au marché. On estime que les légumes bios sont actuellement 73% plus chers que les légumes conventionnels, et un kilo de fruits bio revient à 6,41 euros contre 3,77 euros pour la même variété issue de l’agriculture non certifiée.

La météo exécrable du printemps serait en partie responsable de cette augmentation, puisque certains agriculteurs ont perdu jusqu’à 50% de leur récolte dû aux conditions météorologiques défavorables des mois d’avril, de mai et de juin.

Face à cette flambée des prix, de nombreux ménages sont contraints de réduire leur consommation de fruits et de légumes. Certains d’entre eux ne consomment même pas une part journalière, faute de revenus suffisants. Une étude alarmante, quand on sait que les fruits et légumes devraient être à la base de notre alimentation pour rester en bonne santé.

Rédaction : Justine Chrisment

 

 

Commentaires