90% des vins contiennent des pesticides

Par bioalaune publié le
5251 lectures

Alors que le mois de septembre approche, les vendanges commencent dans les régions viticoles, une occasion de lever l’omerta qui entoure l’utilisation massive de produits phytosanitaires dans les vignobles.

Le secteur viticole, plus gros consommateur de produits phytosanitaires

En février dernier, le laboratoire Excell a analysé 300 échantillons de vins afin de mesurer le taux de substances phytosanitaires dans les grands crus français. Le résultat est pour le moins parlant : sur 10 vins testés, 9 d’entre eux contenaient des pesticides. Tous les vins pesticidés présentaient au moins une matière active, le plus souvent des fongicides. Pire, le laboratoire a aussi attesté de la présence de 9 pesticides différents dans un seul des échantillons. Un cocktail particulièrement dangereux et potentiellement cancérigène.

Pour tous les produits agricoles, il existe des limites maximales de résidus de produits phytosanitaires fixées par la Commission Européenne. Tous, sauf le vin. En effet, il existe une omerta autour de l’utilisation de pesticides dans les vignobles, et le secteur viticole rechigne à informer clairement le consommateur sur la teneur en pesticides des vins. Le secteur viticole est pourtant celui qui utilise le plus de pesticides : s’il ne représente que 3% de la surface agricole totale française, il consomme à lui seul 20% des pesticides épandus en France.

Le vin bio moins touché

Les vins bio ne sont malheureusement pas épargnés par les pesticides : sur 11 vins issus de l’agriculture biologiques analysés, seuls deux d’entre eux sont complètement exempts de pesticides. Cela dit, il ne s’agit que de taux infimes dus à la contamination accidentelle des vignobles biologiques par les pesticides utilisés dans des vignobles conventionnels situés à quelques kilomètres de là.

Alors le gouvernement prône la réduction de l’utilisation des pesticides dans l’agriculture, elle continue à progresser d’une année sur l’autre. Même s’il est aujourd’hui difficile de trouver un vin ne présentant aucune trace de produits phytosanitaires, se tourner vers le secteur viticole biologique est encore la solution la plus sûre pour préserver sa santé.

Rédaction : Justine Chrisment

 

Commentaires