Bien manger rend heureux, tout simplement

Par bioalaune publié le
6224 lectures

Si l'appétit vient en mangeant, il semblerait que le bonheur aussi. C’est du moins ce que démontrent plusieurs études scientifiques, qui se sont penchés sur ces aliments “anti déprimes”.

Manger est une source incroyable de plaisir

Notre rapport à la nourriture est un facteur de bonheur non négligeable, tout comme le contenu de nos assiettes. D’après l’adage, il faut manger pour vivre et non vivre pour manger - et pas n’importe quoi. Pour être en bonne santé et de bonne humeur, mieux vaut privilégier certains aliments.

Avez-vous remarqué le plaisir que procure la dégustation d’un plat que l’on apprécie tout particulièrement ? Des amateurs de dessert au chocolat en passant par les afficionistas des plats en sauce, tous ressentent un sentiment de plaisir en les mangeant car, à ce moment, la production de bêta endorphine est stimulée. Cette sensation de plaisir va souvent de pair avec le sentiment d’interdit...C’est gras, mais qu’est ce que c’est bon !

De plus, le repas n’est pas seulement le moment où l’on se ravitaille, c’est aussi un moment privilégié de partage et de communication. Manger est un bonheur gustatif et social.

Le moral est dans l’assiette

Certains aliments ont un impact réel sur notre bonheur car ils stimulent la sécrétion d’hormones bien particulières, liées au sentiment de plaisir ou qui combattent le sentiment de dépression.

Par exemple, les sucres à indice glycémique bas, que l’on retrouve dans les céréales et les légumineuses, stimule la production de sérotonine. Cette hormone agit sur le système nerveux et combat l’anxiété, le sentiment de dépression, l’insomnie, les crampes, les palpitations, la douleur musculaire... riz complet, macaroni, haricots, lentilles, poissons gras sont autant d’aliments à privilégier pour avoir un moral d’acier !

En ce qui concerne la dopamine, neurotransmetteur proche de l’adrénaline, elle influe sur la sensation de plaisir. C’est pour cela que de nombreuses drogues comme l'ectasie agissent directement sur cette hormone. La vitamine B9, très présente dans les légumes verts à feuilles, encourage la production de dopamine. A vous les épinards, le chou, et l’oseille.

Les omégas 3 n’ont plus aucun secret pour vous depuis que leurs vertus contre le cholestérol ont été démontrées. Mais saviez-vous qu’ils jouent aussi un rôle important dans l’action des neurotransmetteurs responsables de la bonne humeur ? (sérotonine, dopamine et noradrénaline). A titre de rappel, les omégas 3 sont des nutriments contenus dans les poissons gras (thon, saumon, sardines, maquereaux) et les huiles végétales (colza, tournesol, noix).

Avec toutes ces informations, vous n’avez plus qu’à vous préparer un menu spécial bonne humeur.

Rédaction : Justine Chrismen

Commentaires