Explications sur l'origine des pecticides dans le vin bio

Grappe dans un champ de vignes
Explications sur l'origine des pecticides dans le vin bio
Par bioalaune publié le
2893 lectures

Selon la dernière enquête publiée dans le magazine l’UFC-Que choisir parue ce mardi 24 septembre 2013, tous les vins même bio contiennent des pesticides. Plusieurs médias nationaux se sont empressés de relayer l’information et certains titres portent à confusion.

Les vins bio sont relégués dans la même catégorie que les vins produits selon les méthodes d’agriculture conventionnelle. Une enquête publiée dans le magazine UFC Que Choisir montre que sur 92 vins testés dans toutes les régions en France, ce sont les vins bio qui contiennent le moins de résidus de pesticides, 1 ou 2, contre 13 dans certains vins conventionnels. Par ailleurs les résidus de pesticides trouvés dans les vins bio, n'ont pas été utilisés pour la vigne. Il s'agit de molécules en apesanteur qui se sont posées sur les raisins.

Selon le Ministère de la Santé il n’y a en revanche aucun risque pour la santé car les teneurs en pesticides sont en deçà des seuils de toxicité. Néanmoins l’association précise que selon les « limites maximales de résidus » (LMR) en vigueur pour l’eau et qui n’existent pas pour le vin, la plupart de ces vins ne pourraient pas être vendus.

Nous constatons donc une certaine hypocrisie du législateur qui tarde à légiférer. Cette limite LMR est en projet depuis 2 ans mais les Lobbys s’y opposent, alors que dans certains pays comme le Canada, les Etats-Unis, le Japon ou la Suisse elle est pourtant déjà en place.

L'enquête de Que Choisir est critiquable. C'est d'ailleurs le point de vue de Marc Dubernet, docteur en chimie et œnologie, expert auprès des tribunaux, qui estime que "la présentation de ces résultats n'a pas de sens". Lisez son point de vue ici.

Le vin bio reste donc l’alternative la plus saine aujourd’hui. En mangeant bio, soyez fier de vos choix.

Source : quechoisir.org (accès payant)
Rédaction : Alexandre Fantuz

 

Commentaires