Farine de Grand epeautre Blanche 500g

MARKAL
2.79 €
500 g
Comparateur de prix
Magasin
Stock
Prix
Greenweez.com
2.45 €

Description

Il  semble  que  la  préparation  de  farine  grossière  contenant  le  germe  et  le  son  aurait débuté il y a 75 000 ans. Les grains comestibles étaient grillés puis broyés entre deux pierres.  Puis,  entre  cette  époque  et  le  début  de  l’agriculture  (soit  il  y  a  10  000  ans), l’homme a préparé pour une première fois une pâte à partir de farine de céréale et l’a fait cuire sur une pierre chauffée pour donner la première forme de pain.
L’épeautre apparaît au 5e millénaire av. JC., et peut-être déjà au 6e millénaire, au sud-est de la Caspienne. Dès 4700 av. JC., on le retrouve en Moldavie, puis vers 3750 av. JC. en Bulgarie. Il s’agit au début d’impuretés dans des cultures d’engrain ou d’amidonnier, puis de cultures pures d’épeautre. A l’Age du Bronze et du Fer, il est bien établi dans toute l’Europe centrale et du Nord. De nos jours, il fait partie
des  céréales  recherchées  par  les  tenants  de  l’agriculture  biologique  et  d’une  alimentation  diététique,  et connaît un regain d’intérêt.

Description :
La farine de grand épeautre est obtenue par la mouture des grains de grand épeautre du nord(triticum spelta). Sa couleur est blanc crème. Les farines sont réglementées par rapport à leur taux de cendre, c’est à dire  la quantité de résidus minéraux
présents dans la farine après combustion. Plus ce taux augmente, plus la farine est complète et contient une part importante des enveloppes. La farine de grand épeautre blanche correspond à une farine de  type 80. Son taux de cendres varie de 0,75 à 0,90%.

Ingrédients

Ingrédient(s) : Farine et issues de grand épeautre du nord biologique

Traçabilité :
Agriculture : UE
Origine de la transformation : France

Conseils

A  utiliser  seul  ou  en  complément  de  farines  plus  traditionnelles  dans  toutes  vos  recettes  de  pain  blanc, biscuits, pâtisseries, crêpes, pâtes ou sauces.
Les qualités viscoélastiques de la farine d’épeautre étant limitées, il est difficile de l’employer en ingrédient unique pour la panification (mieux vaut la mélanger à de la farine de blé).
Egalement,  la  fabrication  du  pain  à  base  de  farine  d’épeautre  nécessite  un  peu  moins  d’eau  car  la  pâte  a tendance à \\"lâcher\\" et coller.
Il est aussi moins riche en gluten que le blé, ce qui explique sa meilleure digestibilité.