Hyperactivité : le safran plus efficace que la Ritaline ?

Le safran a des effets sur l'hyperactivité.
Le safran a des effets sur l'hyperactivité.
Par Hanen Slimani publié le
17751 lectures

Un étude menée par des chercheurs de l’université de Téhéran, et publiée dans la revue scientifique Journal of Child and Adolescent Psychopharmacology, révèle les bienfaits du safran chez les enfants atteints de Trouble de l’attention et de l’hyperactivité (TDAH).

Le safran n’en finit pas de nous surprendre. L’épice la plus chère et la plus convoitée au monde recèle d’un bienfait insoupçonné jusqu’ici à en croire une étude de l’université de Téhéran et publiée dans le journal scientifique Journal of Child and Adolescent Psychopharmacology. Menée sur des enfants et des adolescents atteints d’hyperactivité, elle démontre des effets aussi probants sur cette pathologie que les médicaments de type Ritaline.

TDAH et safran : des résultats surprenants

L’hyperactivité est un trouble neurologique qui affecte 3 à 5 % des enfants. Diagnostiqué dès l'âge de 7 ans, le TDAH est une maladie encore très mal comprise et mal perçue. Il est souvent le résultat d’une combinaison de facteurs de risques génétique et environnementaux. Dans le cadre de cette étude, ce sont donc 54 enfants âgés de 6 à 17 ans qui ont été suivis.

Divisés en deux groupes, ils ont reçu dans un cas une dose de Ritaline de 20 à 30mg et dans l’autre une dose de safran similaire, en fonction de leur poids. Les résultats sont sans appel. Le safran a été aussi bénéfique que le traitement médicamenteux.  

Une étude qui pourrait être salutaire pour les personnes souffrant d'hyperactivité. En plus de ses nombreux effets secondaires, la Ritaline est souvent administrée à tort. Surnommée “La cocaïne de l’enfant”, l’Agence nationale de sécurité du médicament ne recommande sa prescription qu’en cas de dernier recours. Sa prescription a pourtant augmenté de près de 20 % entre 2016 et 2017.

Source(s):
Commentaires